TVCOM

Un hôpital flambant neuf en projet à Nivelles

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 05 avril 2018 17:08  |   Nivelles

Construire un tout nouvel hôpital à Nivelles en dehors du centre urbain, pas nécessairement plus grand, mais modulable et adapté aux dernières technologies, tel est le projet du groupe Jolimont qui gère 7 hôpitaux en Wallonie dont l'actuel hôpital de Nivelles. Le groupe vient de remettre trois projet de construction de trois nouveaux établissement à la région Wallonne dans le cadre du déblocage d'1,2 milliard d'euros en faveur de la rénovation du secteur hospitalier. Un appel à projet annoncé il y a peu par le Ministre Willy Borsus. Rien ne garantit qu'une partie de cette somme sera affectée au projet nivellois, mais le groupe Jolimont se montre très confiant.

Un nouvel hôpital adapté aux besoins de demain... même s'ils ne sont pas encore connus

Lorsque l'on lance un projet d’hôpital, il faut une vision à 40 ans : 10 ans pour son élaboration et sa construction  et 30 ans d'utilisation. C'est donc pour pouvoir se projeter dans un futur plus ou moins lointain que le groupe Jolimont, gestionnaire notamment  de l’hôpital de Nivelles, envisage la construction d'un tout nouvel établissement hospitalier sur le territoire de Nivelles.

Difficile, voir impossible, de prévoir les futurs priorités en matière de soins de santé, de même que les prochaines avancées technologiques. Alors, pour prendre les devants, la grande caractéristique du projet du nouvel hôpital est son caractère modulable. Il faut, quelque soit l'avenir, quelque soit le futur, que nos hôpitaux soient capables d'y répondre. "Dès la conception de ces nouveaux hôpitaux, on prévoit qu'ils soient modulaires, qu'ils puissent bouger, qu'ils puissent s'étendre en hauteur, en largeur, en taille. Qu'ils puissent changer de fonction dans le temps, que la capacité d’hébergement puisse éventuellement se réduire. Il faut même imaginer d'autres fonctions, d'autres traitements que l'on ne connaît pas encore. Les plus gros besoins de santé d'aujourd'hui, ne sont peut-être pas ceux de demain", explique Stéphan Mercier, administrateur délégué du Groupe Jolimont.

Un hôpital beaucoup plus moderne mais pas beaucoup plus grand

Un élément semble donc établi, les patient passeront moins de temps à l'hôpital dans le futur. Le projet prévoit donc une capacité d’hébergement plus ou moins similaire à celle du présent hôpital : on parle de plus ou moins 340 lits.  
Autre certitude, le bâtiment actuel ne serait pas détruit puisque le projet prévoit une construction en dehors du centre urbain. Aucune option n'est encore définie quant au 'devenir' de l'actuel bâtiment.

Un investissement de 115 millions d'euros

Le nouvel hôpital est estimé à 115 millions d'euros dont 72 % seraient subsidiés par la Région Wallonne. Reste donc à convaincre le comité de sélection du bien-fondé de cette construction. "Nous avons 60 jours pour répondre à l'appel à projet de la Région Wallonne, le dossier est prêt. Il contient de esquisses, un argumentaire détaillé en fonction de plus ou moins 20 critères. En fonction du feu vert ou du feu orange de la Région Wallonne, on rentrerait dans des phases plus concrètes de plans, de construction. Si tout va pour le mieux, on peut imaginer entrer dans un nouvel hôpital dans 8 ans".

Et pourquoi pas le retour d'une maternité en terre Aclote  ?

"On ne va en tout cas pas exclure cette possibilité, on va la rendre possible. Comme je l'ai dit, ces hôpitaux sont 'modulaires', ils seront construits de façon à pouvoir faire beaucoup de choses, entre autre d'installer une maternité, ce sera possible. Maintenant, ce n'est pas à court terme, on parle de 10, 15 ans. En fonction de l’évolution du paysage hospitalier, s'il devait y avoir une maternité, ce  devrait être une grande maternité.  Demain, nous n'aurons plus la possibilité que d’avoir des maternités assez grandes. Bref, s'il y a une grande nécessité d’avoir une maternité à nivelles, le futur hôpital le permettra...", nous explique avec prudence l'administrateur délégué de Jolimont. Quoi qu'il en soit aucun bébé ne naîtra plus dans une maternité intra-muros, au grand dam du tour Sainte Gertrude !

Nathalie Wacquez - Images : Samuel Francis






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte