TVCOM

Ramillies : la success story d'Odoo continue !

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 09 avril 2018 16:37  |   Ramillies

Une personne engagée chaque jour ouvrable de l'année 2018, c'est la prévision incroyable de la société brabançonne Odoo, installée à Ramillies. Une entreprise qui est devenue une référence mondiale dans son créneau, les logiciels de gestion d'entreprise. Odoo présente une croissance de 60% par an et ce n'est pas prêt de s'arrêter avec la signature d'un contrat de partenariat qui vient de lui ouvrir les portes du marché chinois. Du coup, Fabien Pinckaers et sa société engagent à tour de bras et la place commence à manquer dans les bureaux de Ramillies. Odoo a donc fait l'acquisition d'une deuxième grande ferme et s'y installera dans un mois, en plus de ses locaux actuels. Et le développement à Ramillies est loin d'être terminé.

Garder le principe de la ferme

Fabien Pinckaers fait le tour avec fierté du chantier de rénovation d'une superbe ferme ancienne en carré située à Grand-Rosières-Hottomont sur la commune de Ramillies. Un bâtiment acheté par sa société Odoo dans lequel les employés emménageront d'ici un mois. Mais il ne s'agira pas d'un déménagement. Ce deuxième site sera complémentaire de la ferme déjà occupée par l'entreprise le long de la Chaussée de Namur et dans laquelle Odoo se trouve à l'étroit. "On a commencé dans une ferme un peu par hasard, parce que je n'avais pas les moyens d'acheter autre chose qu'une ferme délabrée à l'époque", se souvient le chef d'entreprise de 38 ans, élu Top Manager 2015 par le Soir. "Mais il s'est avéré que c'était un très bon choix : le cadre de travail est assez sympa avec une cour intérieur, des petites pièces pour se concentrer".

D'un kot aux quatre coins du monde !

Il y a 12 ans, Fabien Pinckaers lançait son activité tout seul, dans son kot, à Louvain-la-Neuve. Aujourd'hui, son entreprise Odoo commercialise les logiciels open source de gestion d'entreprise parmi les plus plébiscités au monde avec 3,7 millions d'utilisateurs. Odoo est présente aux quatre coins du monde avec, à côté de son QG à Ramillies, des bureaux à Bruxelles, Luxembourg, San Francisco, New-York, Ahmedabad en Inde, Hong Kong et maintenant une autre grande ville chinoise. Car la société brabançonne a créé une joint venture avec Inspur, 26 000 employés et numéro 3 chinois des logiciels de gestion. Odoo connaît une croissance hallucinante de 60% par an et engage à tour de bras. Les 420 employés du groupe seront rejoint par 250 autres en 2018. Des ingénieurs civils mais aussi des développeurs. Principalement à Ramillies et Bruxelles. Des profils trop peu nombreux pour les besoins d'Odoo, qui compte sur ses atouts pour en attirer un maximum. "Ce n'est pas simple mais nous sommes actifs dans le logiciel libre et les développeurs sont souvent passionnés par les logiciels libres, ce qui a tendance à les attirer chez nous", analyse Fabien Pinckaers qui précise aussi : "La culture d'entreprise fait partie du succès de la société. Notre capacité à aller vite et à réagir fortement, ainsi qu'à donner beaucoup d'autonomie aux gens, cela marche assez bien".

L'équipe RH très solllicitée

Pour trouver des candidats, la compagnie mise sur une équipe des ressources humaines très dynamique, qui s'est rendue sur une vingtaine de salons de l'emploi cette année, et travaille beaucoup avec les universités. Mais qui reçoit également de très nombreuses candidatures. "On reçoit pas mal de CV, même si nous en cherchons toujours plus. On se lance donc dans la chasse aussi", explique Charlotte Trigaux, Talent acquisition officer chez Odoo. "Un critère qui doit être présent chez tous les candidats, c'est d'apporter quelque chose à l'entreprise, et de l'aider à évoluer. Etre assez flexible et ouvert d'esprit. Odoo, c'est un environnement assez jeune, assez dynamique avec un esprit entrepreunarial assez fort. Il ne faut pas avoir peur de se lancer dans des projets et de faire des erreurs". Pour faciliter son travail de recrutement, Odoo a lancé récemment un outil en ligne de simulation de salaire. En toute transparence, le candidat peut composer son package salarial en fonction de nombreuses options : de la voiture de société voulue au nombre de jours de congés annuels souhaités ! 

Juste le début de l'histoire

Le développement d'Odoo est loin d'être terminé. Pour Fabien Pinckaers, ce n'est même que "le début de l'histoire". Le patron estime que 400 nouveaux employés seront encore recherchés en 2019 pour atteindre des effectifs de 1500 à 2000 personnes d'ici 3 à 4 ans. Beaucoup seront localisés en Brabant wallon : à Ramillies, où Odoo devrait avoir besoin d'une nouvelle ferme chaque année et peut-être aussi du côté de Wavre où le bureau bruxellois pourrait être relocalisé !

François Namur - Images : Patrick Lemmens 






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte