TVCOM

Pendant le confinement, le restaurant L'Horizon lance une friterie contemporaine

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 05 novembre 2020 15:59  |   Chaumont-Gistoux


Les restaurants ne peuvent plus accueillir de clients à leurs tables actuellement. Les voilà obligés de trouver des solutions. À L’Horizon, un établissement gastronomique de Chaumont-Gistoux, on prépare plusieurs centaines de menus traiteur chaque semaine, mais on s’est aussi lancé dans un concept de friterie contemporaine, YULU. Pourtant, le chef Alessandro Ciriello ne propose absolument jamais de frites à sa carte, habituellement. C'est après une demande de sa fille que l'idée est née. 

Des Annabelle au lieu des Bintjes

Chaque semaine, le chef et son équipe vont créer un paquet de frites différent, en plus des portions simples accompagnées de sauces maison. Cette semaine, les amateurs peuvent donc tester les frites mariées avec du saumon fumé artisanalement, de la moutarde, de l'aneth, du raifort et un mélange d'épices de la mer. L'idée est d'utiliser des produits locaux, comme les pommes de terre Annabelle de la Ferme des Tiennes de Chaumont-Gistoux. Après plusieurs essais, Alessandro Ciriello a en effet choisi cette variété de pommes de terre au lieu des traditionnelles bintjes. Les frites sont découpées au couteau et cuites en trois temps. Le résultat est très probant, avec une texture 'crousti-fondante'.

Chargées directement dans le coffre

L’Horizon a mis en place toute une organisation pour son concept de friterie. Les commandes se font au préalable. Les clients donnent leur nom, mais aussi leur plaque d’immatriculation. Car tout se passe sur le parking du restaurant. Les commandes, une bonne quarantaine ce jeudi midi, sont chargées directement dans le coffre. Libre aux clients de déguster le paquet chez lui ou même directement sur le pouce. Yulu permet à l’Horizon de garder ses équipes au travail et dans une certaine dynamique. Le projet s’accompagne d’une action caritative. Alessandro Ciriello a décidé de reverser une partie des bénéfices à un hôpital.

François Namur - Images : Adrien Broze










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte