TVCOM

Logistics Nivelles : pas de ré-embauche en Flandre, une indemnisation votée ce mercredi

 14 juin 2022 11:26  |   Nivelles


C'est ce mardi que le personnel de Logistics Nivelles doit se prononcer sur le plan social dans le cadre de la procédure Renault de licenciement collectif. 549 travailleurs risquent leur emploi dans la fermeture du site qui approvisionne les magasins Carrefour du pays, dont les activités seront délocalisées en Flandre.

Une perte sèche de 549 emplois à Nivelles

D'après les syndicats, la direction du groupe Kuehne+Nagel n'a consenti aucune négociation, une compensation financière "à hauteur de ce qui se fait dans les autres entreprises de la commission paritaire" a été proposée au personnel. Alors que les activités de l'entreprise logistique aclote seront délocalisées vers les entrepôts de Kontich et Kampenhout, aucune embauche en Flandre n'a été proposée au personnel de Nivelles. Ce à quoi la CGSLB s'est fermement opposée, refusant même de signer la convention avec la direction ce jeudi. Le syndicat libéral souligne par ailleurs la diminution de 1500 euros des indemnités de rupture par travailleur. "Il y a au moins quelque chose sur la table", se résigne de son côté Pascal Strubbe, permanent Setca. "On suivra l'avis des travailleurs."

Le plan social soumis au vote du personnel

Le plan a été présenté ce matin à une partie des travailleurs du site, soit quelque 150 personnes. Une assemblée qui s'est vraisemblabement déroulée sous de fortes tensions. Le plan va être soumis au vote de l'ensemble du personnel. Les 150 premiers votants se sont prononcés à 52% pour et 48% contre, difficile donc à ce stade de savoir quelle sera la réponse définitive des travailleurs. Un nouveau vote sera soumis au personnel à 14h, tandis que les équipes de nuit livreront leur avis ce mercredi soir.

Florentin Franche








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte