TVCOM

Capucine à Table s'installe à Rixensart et compte sur le financement participatif

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 28 janvier 2020 15:06  |   Rixensart - Wavre


Des fleurs et des aromatiques comestibles cultivées de façon agroécologique et destinées en bonne partie aux restaurants : c'est ce que propose Capucine à Table, le projet de Stéphanie de Bellefroid. Auparavant installé à Wavre, celui-ci va prendre un nouveau départ à Rixensart, en misant notamment sur le financement participatif.

Avec sa complice Magalie

C’est un tout nouvel espace que Stéphanie de Bellefroid apprend à connaître. Contrainte de quitter le terrain wavrien où elle avait lancé les bases de son projet Capucine à Table, elle a trouvé cette superbe opportunité à Rosières, sur la commune de Rixensart. Un endroit où plusieurs artisans et petits producteurs devraient bientôt s'installer, à l'initiative du porteur de projet qui a racheté la ferme toute proche. Stéphanie ne sera pas la seule à élever des fleurs sur cette parcelle de 60 ares. Sa complice au sein du collectif Belgium Slow Flowers Magalie Braune l’accompagnera avec son concept Les Fleurs de Mag et ses bouquets éco-responsables.

9000 euros en quatre jours

Evidemment, pour l’instant, il n’y a pas encore de fleurs. L’heure est à l’aménagement du lieu. Cela coûte cher. Stéphanie a donc lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme Miimosa. Un véritable succès. En quatre jours, plus de 9000 euros avaient été récoltés. Le prochain palier est fixé à 15 000 euros. De quoi investir, au delà de la serre, dans un séchoir artisanal, un système d’irrigation et la plantation de nombreux arbres et arbustes pour créer un écosystème productif et résilient, ainsi que diversifier la production. Stéphanie fournit déjà une quinzaine de restaurants gastronomiques en fleurs et herbes aromatiques de saison. Le but est, à l’avenir, de proposer des tisanes et de lancer des ateliers.

François Namur - Images : Philippe Michaux










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte