TVCOM

L'avenue Fernand Labby à Grez-Doiceau sera-t-elle remise en état ?

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 24 octobre 2017 17:16  |   Grez-Doiceau

Certains parlent de l'avenue Fernand Labby comme de la pire rue de Wallonie. C'est vrai qu'elle en a tout l'air. Nids de poule, pavés manquants, renfoncement de la chaussée, bref les conducteurs n'ont pas intérêt à rouler trop vite de peur d'abimer leur véhicule. Adrien Felot, Chef de file DéFI pour les élections communales de 2018 en a marre: "le projet a été débattu lors d'un séance du 26 avril 2016 mais, un an plus tard, les usagers ne voient rien venir" indique-t-il dans une lettre adressée à Sybille de Coster-Bauchau, bourgmestre à Grez-Doiceau.

Un dossier souvent ralenti

L'avenue Fernand Labby est souvent fréquentée, elle relie, en effet, Pécrot à Bossut. La commune la considère comme une voie à remettre en état très rapidement. Seulement voilà, le dossier stagne depuis plusieurs mois : "la commune n'a pas assez d'argent que pour financer ce projet, elle a besoin de subsides de la Région wallonne notamment, explique Michel Jonckers, échevin chargé des Travaux publics à Grez-Doiceau. Nous avons eu la confirmation de l'octroi de ce subside, cet été. On ne pouvait donc pas commencer les travaux avant cette confirmation."

Une fois le subside accordé, les travaux pouvaient donc débuter. Selon l’agenda de la commune, ils devaient commencer le 2 octobre et avaient même été annoncés aux riverains dans le "Grez de l'Info". Pourtant rien n’a encore été entrepris. "Comment voulez-vous que les travaux débutent en octobre alors qu'une enquête publique est en cours jusqu'au 6 novembre?" s'interroge Adrien Felot.

"Une nouvelle loi oblige d'établir une enquête publique afin que les riverains et exploitants des terres aux alentours puissent donner leur avis" explique l'échevin qui admet que la date du début des travaux a été placée trop tôt dans le calendrier. De plus, des câbles appartenant à Proximus et les cultures des agriculteurs bloquent le début des travaux. "Il faut attendre que les pommes de terre et les betteraves soient emmenées hors des champs afin de commencer les travaux car une fois commencé, la route ne sera plus accessible" détaille Michel Jonckers.

Une remise en état pour 2018

On nous l'assure, la voirie sera rénovée et ce, cette année. "Les travaux commenceront avant le début de l'hiver, assure Michel Jonckers. Ils dureront 90 jours ouvrables." La rénovation de l'avenue Fernand Labby coûtera au total 1 024 364 euros. La Région wallonne participera à hauteur de 459 719 euros et la Province du Brabant wallon donnera 50 000 euros afin de réaliser une piste cyclable le long de cette voirie.

Florence Gusbin - Images : Patrick Lemmens






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte