TVCOM

Permis accordé pour le contournement nord de Wavre

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 28 mai 2019 16:58  |   Wavre

L'information est tombée aujourd'hui. La fonctionnaire délégué de la Région wallonne a octroyé le permis pour le contournement nord de Wavre. Un projet de voirie entre le zoning nord et la RN25 à hauteur de Gastuche de 27 millions d'euros est dans les cartons depuis les années 70. Depuis, il divise opposants et partisans. La majorité wavrienne salue l'octroi de ce permis précisant qu'il faudra qu'il intègre une piste cyclable et divers aménagements. "On sait que ce contournement est important pour la mobilité dans le zoning, explique Françoise Pigeolet, la bourgmestre de Wavre. C'est essentiel pour permettre le développement de ce zoning. Nous avons encore des capacités d'accueil d'entreprises. Ces problèmes de mobilité nous freinent."

Du côté de l'opposition comme de la plate-forme citoyenne, c'est la colère. On ne comprend pas les arguments avancés par la majorité. "On ne tient pas compte du message de l'électeur, réagit Christophe Lejeune, conseiller communal Ecolo à Wavre. On en revient au "tout à la voiture". Les routes de l'emploi, c'est pas forcément la voiture. Ici, on regoudronne une belle partie de la vallée et c'est vraiment très dommageable."

Le "non" grézien

Même son de cloche du côté des humanistes wavriens également mobilisés contre le projet. "Les experts du GIEC nous disent de diminuer la production de CO2, poursuit Benoît Thoreau, chef de file cdH à Wavre. Or, on sait que quand on crée une nouvelle route, on augmente la circulation automobile et donc on augmente la pollution". Le cdH qui met aussi en avant le coût de ce contournement (27 millions d'euros) alors que des aménagements à la sortie Bierges de l'E411 sont estimés à un peu plus de 7 millions d'euros.

Et dans la commune de Grez-Doiceau, directement concernée par la nouvelle route qui rejoint la RN25 à hauteur de Gastuche, la donne a changé en même temps que la majorité. Désormais pour le bourgmestre Alain Clabots c'est aussi un "non" catégorique. "Il y a tellement d'autres solutions que de massacrer un paysage, avance le bourgmestre grézien. Et surtout ce contournement va nous amener un flux de voitures dont nous débordons déjà aujourd'hui. A la fois dans Gastuche et dans Grez-centre"

En clair: il y aura des recours au conseil d'État! On s'en rend compte, cet octroi de permis ne signifie pas le début des travaux du contournement nord de Wavre.  

 

Pierre Thirion, Caroline Leboutte, François Namur, Dominique Tournay et Katja Charlet






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte