TVCOM

Le projet de retail park à Wavre rencontre encore des obstacles

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 06 juin 2018 15:01  |   Wavre

Voilà 2 ans que le projet est sur les rails: un retail Park en face de Walibi, sur l'ancien site de Philips désaffecté depuis près de 10 ans, le long du Boulevard de l'Europe à WavreBVI.BE, qui ne compte plus ses parcs industriels en Flandre mais peine en Wallonie, s'est emparé du projet. Le promoteur immobilier flamand veut implanter un complexe de 28.000 mètres carrés, principalement dédiés aux PME qui veulent s'implanter ou qui ont déjà fait leur place. Le complexe devrait se présenter sous la forme de plusieurs bâtiments avec des modules flexibles, aménageables selon les besoins des futurs locataires et propriétaires. Le complexe se veut écologique avec une émission carbone nulle et une faible déperdition de chaleur.

Des commerçants inquiets

BVI estime ainsi à plus de 500 postes la création d'emplois générés par le site. Michel Meers, président de l'entreprise, estime avoir fait un choix stratégique en ce qui concerne l'emplacement, proche de l'autoroute et de la gare de Bierges-Walibi, avec un accès piéton prévu pour les navetteurs et un parking de plus de 400 places. Un choix moins stratégique pour certains puisque deux recours ont été déposés auprès du Conseil d'État. La cause? Des commerçants du centre-ville de Wavre inquiets pour leur avenir, puisque le retail park devrait également accueillir 7000 mètres carrés de surface commerciale.

Une erreur de jugement ?

François Boon, conseiller juridique et technique de BVI pointe quant à lui des erreurs de jugement de la part des commerçants. D'une part, seule une partie minoritaire du site est dédiée aux commerces. Nombreux ont ainsi parlé d'un "centre commercial" mais ce n'est pas le cas. Par ailleurs, BVI a travaillé en étroite collaboration avec la commune de Wavre afin de ne pas empiéter sur le commerce déjà présent dans le centre-ville. Les seuls commerces acceptés dans le futur retail park seront donc des commerces "de destination", des commerces pour lesquels les clients viennent puis repartent ensuite. "Pas question de flâner une demi-journée sur le site", précise François Boon. Le complexe se concentrera donc sur l'équipement de maison, à savoir du mobilier, des cuisines, etc.

Florentin Franche - Images: Adrien Broze.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte