TVCOM

Beauvechain : une haie de 320 mètres pour préserver les perdrix

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 06 fevrier 2020 16:32  |   Beauvechain


On l'a encore constaté au terme de l'opération "Devine qui vient manger au jardin" de Natagora organisée ce week-end : le nombre d'oiseaux diminue. Ce n'est pas le cas que dans les jardins. À la campagne aussi, les volatiles se font de plus en plus rares : la faute à la disparition de leurs habitats, au changement climatique et à certaines pratiques agricoles. Pour tenter de freiner cet effondrement, plusieurs acteurs de la commune de Beauvechain se sont associés pour planter une longue haie diversifiée. Une réalisation qui doit devenir un refuge pour la biodiversité et notamment pour une espèce emblématique mais mal en point : la perdrix.

Agriculteurs et chasseurs partie prenante

Une dizaine de variétés de végétaux à baies et mellifères comme le noisetier, le rosier sauvage ou le sorbier des oiseleurs ont été choisies pour composer cette haie de 320 mètres de long, plantée alternativement sur deux et trois rangs de façon à dessiner des courbes afin de briser les lignes de prédation. Au total, 1.005 plants fournis par la Région wallonne mis en terre depuis ce week-end par des citoyens, les ouvriers communaux, des membres d’associations, des agriculteurs et des chasseurs. Ceux-ci ont participé activement au projet depuis son lancement. C’est l’agriculteur Thierry Vermeulen qui a mis une partie de sa parcelle à disposition pour la plantation de cette haie. Installée perpendiculairement à la route, elle viendra en complément d’une bande herbeuse et fleurie de 18 mètres de large déjà présente depuis plusieurs années.

Il faudra sans doute près de cinq ans avant d’obtenir des résultats grâce à cette haie. Reste à espérer qu’ils ne seront pas mis en péril par la présence toute proche de la base aérienne où la faune est systématiquement détruite pour des raisons de sécurité aérienne.

François Namur - Images : Patrick Lemmens










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte