TVCOM

Le service TEC à la demande s'étend à Ottignies et Court-Saint-Étienne

 30 août 2021 10:18  |   Court-Saint-Etienne - Ottignies-Louvain-la-Neuve


Lancé en février dernier, le service de TEC "à la demande" prolonge sa phase de test jusqu'en août 2022 et étend sa zone de couverture par la même occasion. Initialement limité à Louvain-la-Neuve et une partie du territoire d'Ottignies, le service desservira désormais la centre-ville ottintois, la clinique Saint-Pierre ainsi que Sart-Messire-Guillaume dans la commune de Court-Saint-Étienne.

Vers un service à la demande généralisé?

Les sept mois de la phase test du projet Navajo visant à instaurer de nouveaux modes de transport au sein du TEC touche à sa fin. Les premiers résultats sont positifs pour le service à la demande : 2.300 voyageurs ont emprunté les navettes selon les derniers chiffres relevés par le TEC.

Quid d'un service à la demande dans d'autres villes en Wallonie? La question est lancée à la TEC. "Ce sont les résultats à Louvain-la-Neuve qui permettront de savoir si on essaie ce service dans de nouvelles villes. C'est encore prématuré pour l'instant", indique Stéphane Thiery, directeur du marketing au TEC. Les premiers résultats sont en tout cas encourageants, une nouvelle année de test à plus grande échelle permettra peut-être de déterminer si oui ou non, ce service pourra s'étendre ailleurs.

Les navettes autonomes suspendues

Autre service initié avec le projet Navajo : la navette Autonom-e. Un petit bus dépourvu de conducteur a transporté les voyageurs durant six mois entre la gare de Louvain-la-Neuve et le parc scientifique Einstein. Plus de 1.800 voyageurs ont été comptabilisés sur la période test, qui prendra fin ce mardi 31 août. Ce n'est pas la fin du service pour autant, le TEC va désormais procéder à l'analyse des données enregistrées durant la première phase, s'agissant autant d'une nouveauté parmi les services de bus que d'un défi technique.

Florentin Franche