TVCOM

Le permis accordé en recours pour le centre commercial de Wavre !

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 06 mars 2018 10:51  |   Wavre

En octobre dernier, le fonctionnaire délégué de la Région wallonne avait rendu un avis négatif concernant un centre commercial de 9000 m2 implanté sur l'ancien site Philips, boulevard de l'Europe à Wavre. Majorité (MR) et opposition (cdH) s'étaient affrontées sur ce dossier rejeté par les Humanistes en raison des implications pour le commerce du centre-ville wavrien. Mais quelques mois plus tard, le ministre wallon de l'économie Pierre-Yves Jeholet (MR) vient d'accorder le permis au promoteur qui avait introduit un recours.

"Un plus économique pour Wavre"

Une décision dont se réjouit la majorité. "C'est une bonne nouvelle en effet car ce projet permettra la réaffectation d'un site désaffecté depuis plusieurs années via la construction d'un nouveau centre d'entreprises composé de 4 bâtiments principaux et d'un petit bâtiment technique", explique Françoise Pigeolet (MR), la bourgmestre f.f. "Il s'agit donc indiscutablement d'un plus pour Wavre en termes de développement économique".

"Beaucoup de tort aux commerçants du centre-ville"

Du côté de l'opposition cdH, c'est l'incompréhension. "Ce qui me choque, c'est qu'on crée un nouveau centre commercial à 3 kilomètres du centre-ville de Wavre. Et qu'en plus de cela, on propose des produits qui viennent concurrencer directement ceux qui se vendent dans les commerces du centre. Cela risque de faire beaucoup de tort aux commerces existants dans le centre-ville de Wavre, qui souffre déjà beaucoup. Je suis vraiment étonné de l'attitude du Collège communal qui appuie ce genre de projets. Ce qu'il faut dans cet endroit situé dans le zoning industriel, ce sont des entreprises", lance le conseiller communal Benoît Thoreau.

Un point de vue soutenu par Emile Delvaux, le président de l'Association des commerçants wavriens. "A force de partager la tarte en morceaux de plus en plus petits, plus personne ne va s'y retrouver. Notre but, c'est de défendre le commerce du centre-ville qui emploie pas mal de personnes". Une crainte balayée par Françoise Pigeolet : "J'ai bien entendu la crainte exprimée par les commerçants du centre-ville de voir un 'nouveau' pôle commercial se poser comme concurrent et de voir se déplacer le centre de gravité commercial de Wavre. Vous pensez bien que jamais le Collège n'aurait soutenu ce dossier si c'était le cas, nous qui au contraire mettons tout en œuvre pour redynamiser notre centre urbain. Ce projet porte sur des commerces non-représentés en centre-ville et complémentaires à l'offre commerciale de celui-ci. Par ailleurs, le projet offre également des superficies commerciales qui ne peuvent être accueillies en centre-ville".

Des arguments qui n'ont manifestement pas convaincu l'opposition et l'association des commerçants. Celle-ci pourrait encore s'opposer au projet en déposant un recours au conseil d'état. "Mais ce n'est pas gratuit et nous jouons avec l'argent des commerçants qui nous font confiance", précise Emile Delvaux qui évoque la possibilité de s'allier avec les commerçants du Douaire d'Ottignies.

François Namur et Nathalie Wacquez - Images : Samuel Francis

 






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte