TVCOM

Exclusif: l'interview de Terje Haglund, le nouveau patron de Virginal Paper

 31 mai 2018 12:37  |   Ittre

Ce jeudi, Terje Haglund, le nouveau CEO de Virginal Paper (le nouveau nom d'Idem Papers) était présent à Ittre. Une de nos équipes a pu l'interroger sur les raisons de cette reprise. "Ca fait 20 ans que je travaille dans le secteur du papier, a-t-il expliqué. Nous espérons apporter nos connaissances et nos compétences au sein de l'entreprise."

Terje Haglund s'est dit impatient de commencer à travailler avec les nouveaux partenaires. "Le marché est très favorable, a poursuivi le nouveau patron. Le moment est parfait pour nous." C’est donc désormais officiel! Une activité de manufacture de papier reprendra bel et bien sur le site de l’ancien Idem Paper à Virginal dans les prochains jours.

Relancer l'outil

Rappelez-vous: à la suite de l’annonce de la faillite en juin 2017, le Gouvernement wallon avait créé une task force et chargé la Sogepa de travailler au soutien de projets de reprise post-faillite et, le cas échéant, de procéder à la reconversion des terrains.

Assez rapidement, des investisseurs scandinaves bénéficiant d’une expérience de plus de 20 ans dans le secteur de la production de papier et de la pâte à papier, encouragés par la reprise du marché et l’accompagnement et le soutien du Gouvernement wallon, ont souhaité saisir cette opportunité. La nouvelle société s'appellera donc désormais Virginal Paper.

Via la Sogepa, le Gouvernement wallon participera aux côtés des actionnaires privés et d'institutions au financement de la société Virginal Paper via une prise de participation minoritaire au capital de la société sous la forme d'un prêt de 3,1 millions d'euros.

« La touche finale doit encore être apportée à certains contrats mais aujourd’hui, les priorités sont de procéder aux premiers recrutements et de relancer progressivement les installations. Ceci devrait être achevé pour la première moitié du mois de juin », précise Renaud Witmeur, Président du Comité de Direction de la Sogepa.

 

Thibault van Raemdonck - Images: Philippe Michaux