TVCOM

Une tempête frappe la Belgique ce dimanche : 255 appels enregistrés en BW

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 11 mars 2019 10:58  |   Brabant wallon

Le vent a soufflé fort ce dimanche sur le territoire belge, des rafales ont parfois atteint les 120 km/h au cours de la journée. Le nombre d'appels enregistrés par la zone de secours du Brabant wallon a presque quadruplé par rapport à la semaine dernière, lorsque la tempête Freya s'est abattue sur le pays. Le dispatching de Nivelles a comptabilisé 255 appels liés aux intempéries au cours de la journée de dimanche.

Les territoires de Braine-l'Alleud, Wavre et Jodoigne ont été particulièrement impactés par la tempête. La majeure partie des interventions concernait des branchages et des arbres tombés sur la voie publique. Les secouristes sont intervenus à de nombreuses reprises sur la N25, la N238 et la E411. "Et cela nécessite à chaque fois la mobilisation de deux véhicules et de 4 hommes pour signaler leur présence aux automobilistes", précise le centre de dispatching de Nivelles. Un arbre est même tombé sur une voiture sur la R0 à hauteur d'Argenteuil, contraignant les secours à évacuer les automobilistes bloqués de leur voiture.

Les lignes d'urgence saturées

En marge de la tempête, la zone de secours a envoyé 62 ambulances, est intervenue sur une dizaine de départs d'incendies ou encore procédé à deux désincarcérations sur le rallye de Hannut. Le dispatching de Nivelles rappelle que la vie continue malgré la tempête et que les interventions urgentes de ce type doivent toujours être prises en charge.

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le numéro destiné aux appels pompiers non urgents 1722 a été activé le samedi 9 mars à 13h. Le SPF Intérieur nous informe d'ailleurs que la ligne reste active ce lundi, il rappelle par ailleurs aux citoyens de ne composer le 112 que si la vie d'une personne est potentiellement en danger. Si le numéro est injoignable, il est préférable de patienter avant de rappeler pour éviter de saturer le numéro d'urgence 112.

Le dispatching de Nivelles se désole que le 1722 soit arrivé à saturation à plusieurs reprises, conduisant de nombreuses personnes à contacter le 112, lui-même saturé. Résultat des courses : des citoyens témoins d'un départ d'incendie à Ramilies qui n'ont pu entrer en contact avec les secours par la voie téléphonique ont été contraints de se rendre directement à la caserne.

 

Florentin Franche






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte