TVCOM

La police d'Ottignies-LLN reste attentive aux fêtes dans les kots

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 19 novembre 2020 13:01  |   Ottignies-Louvain-la-Neuve


Le couvre-feu instauré depuis le 24 octobre et prévu initialement jusqu'à ce jeudi est prolongé jusqu'au 13 décembre prochain. Sortir entre 22 heures et 6 heures du matin sera interdit, sauf pour des motifs essentiels. C'est ce qu'ont décidé les gouverneurs des différentes provinces wallonnes pour continuer à lutter contre le covid-19. Et pour faire respecter ce couvre-feu prolongé, la police est en première ligne. Des patrouilles supplémentaires sont envoyées sur le terrain. C'est le cas pour la zone de police d'Ottignies-Louvain-la-Neuve. L'attention est surtout portée sur les rassemblements festifs organisés dans des kots à Louvain-la-Neuve.

La difficulté des kots communautaires

Chaque jour, une dizaine d'interventions sont nécessaires. Ce sont souvent des voisins qui signalent un tapage nocturne. Les patrouilles se rendent alors sur place et dressent éventuellement un procès verbal. La difficulté pour les policiers, ce sont les kots communautaires qui regroupent plusieurs étudiants. Il est alors compliqué de déterminer directement si tous les participants à la fête habitent bien sur place, ou si certains contreviennent aux règles en vigueur. Généralement, un pv est rédigé. À charge pour les personnes visées de prouver ensuite au Procureur du Roi qu'ils habitent bien sur place, si c'est le cas. Si l'infraction est finalement prouvée, le contrevenant doit s'acquitter des 250 euros d'amende prévus par la loi.

François Namur - Images : Adrien Broze










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte