TVCOM

Grève : Fixer un service minimum dans les prisons? "La goutte d'eau qui fait déborder le vase"

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 19 juin 2018 16:06  |   Nivelles

Un peu partout dans notre pays, tant du côté francophone que néerlandophone, les agents pénitentiaires manifestent leur mécontentement face à l’avant-projet de loi sur le service minimum.

A Nivelles des travailleurs de la prison réunis en front commun syndical, CSC et CGSP, ont établi un piquet de grève. Ils dénoncent le non-respect du protocole 436 signé entre le Gouvernement et les établissements pénitentiaires en 2016 prévoyant des engagements supplémentaires et des aménagements pour permettre de 'travailler autrement'.

Mécontentement et grève

Selon eux, ce non-respect, couplé à l'annonce du Ministre de la Justice, Koen Geens, d'un avant-projet de loi sur le service minimum dans les prisons constitue "la goutte qui fait déborder le vase".

Déjà approuvé en première lecture par le gouvernement, cet avant-projet vise à établir un plan détaillé du nombre de postes qui doivent être occupés lors d’une grève afin d’assurer le service minimum.

Ce matin, les délégués syndicaux de la prison de Nivelles ont tenu à rappeler leurs souhaits que les Autorités compétentes trouvent des solutions structurelles et budgétaires afin de pouvoir fonctionner correctement.

Sophie Voglaire - Images : Samuel Francis






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte