TVCOM

Quentin Mahauden, de l'or olympique chez les jeunes... avant Paris 2024 ?

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 19 novembre 2018 12:23  |   Rebecq

C'était il y a presque un mois. Le 18 octobre dernier, un jeune rebecquois de 17 ans écrivait son nom dans l'histoire des Jeux Olympiques. Quentin Mahauden décrochait la médaille d'or en karaté (kumite, -68kg) aux Jeux Olympiques de la Jeunesse, en Argentine. Un titre qui a d'autant plus d'ampleur étant donné que le karaté figurait pour la première fois au programme olympique. Classé 11e au ranking mondial dans sa catégorie avant la compétition, notre compatriote possédait pourtant un statut d'outsider à Buenos Aires. "Ce jour-là, je ne ressentais pas la pression. Je ne sais pas comment ça se fait", s'étonne le karatéka.

La compétition se déroulait en un jour, le dernier des JOJ 2018. En matinée, Quentin Mahauden avait enchaîné deux victoires et un match nul dans les phases de groupe. L'après-midi, en demi-finale, le Rebecquois venait à bout du Kazakh Abilmansur Batyrgali (3-1). En finale, le Brabançon a battu le Marocain Yassine Sekouri (1-0), un ami de Quentin Mahauden.

L'inspiration paternelle

Né à Nivelles, le Rebecquois pratique le karaté depuis l'âge de 5 ans. Une passion transmise par son papa, Olivier. Ce dernier est le professeur principal du Karaté Club Rebecq depuis 18 ans. Mais il occupe aussi la présidence de la fédération francophone belge de karaté. Quentin était donc voué à suivre les traces de son papa.

Après douze ans de pratique, cet étudiant du Collège Saint-Vincent de Soignies affiche déjà un beau palmarès. Outre plusieurs participations aux championnats européen et mondial, Quentin Mahauden a déjà obtenu deux titres de champion de Belgique dans sa discipline (en cadets et en juniors). À cela, s'ajoute la récente médaille d'or des JOJ 2018.

Objectif Paris 2024

Le Rebecquois fêtera son anniversaire le 12 mars prochain. Une date synonyme de passage dans la catégorie senior. De quoi penser aux JO de 2020 à Tokyo ? L'échéance arrivera probablement trop tôt pour le Brabançon. "Cela va être très compliqué d'y participer puisque les qualifications pour les Jeux ont déjà commencé depuis le mois de septembre. La procédure veut que ceux qui totaliseront le plus de points obtiendront leur ticket. Or, je ne passerai en senior qu'en mars. D'autant plus que les championnats du monde seniors, qui permettent d'engranger de nombreuses unités, ont déjà eu lieu." Quentin Mahauden se veut réaliste et préfère se fixer les JO de Paris en 2024 comme principal objectif.

Reportage : Quentin Weckhuysen. Images : Samuel Francis.






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte