TVCOM

Mont-Saint-Guibert a opté pour le liège sur son terrain synthétique

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 16 novembre 2018 10:05  |   Court-Saint-Etienne - Mont-Saint-Guibert

Les billes de caoutchouc qui composent le revêtement des terrains de sport synthétiques sont-elles dangereuses pour la santé et l'environnement ? Une polémique est née chez nous à la suite d'un reportage de la RTBF, qui évoque des substances cancérigènes détectées dans ces résidus de pneus recyclés. Et la question est extrêmement sensible, puisque les terrains synthétiques sont de plus en plus populaires : on en compte 600 en Belgique. Dans les clubs, on se pose des questions

Un mail à la commune

C’est le cas à Court-Saint-Etienne. "Au comité, on a vu l'émission sur la RTBF et on a directement envoyé un mail à la commune. On attend des réponses. Nous avons quand même 26 équipes qui jouent sur ce terrain, on a des entraînements de gardien de but, qui seraient apparemment très exposés", s'inquiète le coordinateur du Stéphanois, Benito Marchetto. "On aimerait bien voir ce que l'on peut faire, pour soulager les parents qui sont les premiers à se poser des questions. Si on nous dit qu'il faut changer, mettre du liège, on prendra les bonnes décisions". Une opération que ne pourrait pas financer l’Excelsior Stéphanois, qui devrait se tourner vers la commune ou vers Infrasport. L’abandon des billes de caoutchouc aurait des répercutions économiques énormes.

Mont-Saint-Guibert opte pour le liège

Dans la tourmente actuelle, certains clubs ou certaines communes se réjouissent d’avoir effectué d’autres choix. A Wavre, par exemple, ou à Mont-Saint-Guibert. Un nouveau complexe regroupant football et sports américains est en construction à la place des deux anciens terrains de foot. Entre les brins d’herbe synthétique, la commune a choisi de placer des billes en liège, totalement naturelles. Une décision prise il y a déjà un moment. "La polémique ne date pas d'hier", précise Julien Breueur, l'échevin des sports et futur bourgmestre guibertin. "En 2016, lors de la réalisation du cahier des charges, j'avais déjà été sollicité par le club de baseball qui m'avait fourni un article qui stipulait ces problèmes aux Pays-Bas. Nous avions été assez interpellés par ces informations et au fur à mesure du dossier, nous avons définitivement opté pour le liège dans le dernier cahier des charges". L'autre raison qui a poussé la commune  guibertine à choisir cette matière, c'est qu'elle est non-odorante. D'autant plus important car la saison de baseball se joue lors des mois d'été, les plus chauds.

Choisir le liège a coûté deux fois plus cher, mais pour la commune de Mont-Saint-Guibert, pas question d’ergoter pour 65 000 euros de plus dans un budget d’un millions et demi d’euros hors TVA, subsidié à hauteur de 91%. Les travaux du nouveau complexe ont débuté en septembre. Ils seront terminés en avril. Ici, on trouvera des infrastructures uniques pour 4 sports différents : baseball, softball, foot us et football. C’est le club de baseball de Louvain-la-Neuve qui élira domicile dans ce nouveau complexe. Le terrain de foot américain, lui, n’est pas destiné à un club mais il accueillera des matchs organisés par la fédération. 

François Namur - Images : Patrick Lemmens






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte