TVCOM

La pollinisation, comment ça marche et à quoi ça sert ?

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 15 juin 2018 15:23  |   Braine-le-Château

L'avenir des abeilles est de plus en plus sombre, les apiculteurs et scientifiques ne cessent d'évoquer leur inquiétude. En fait, ce sont tous les insectes pollinisateurs qui sont menacés. Pourtant, leur rôle est primordial, pour la nature mais aussi pour nous. Comment fonctionne la pollinisation, qui s'en charge et pourquoi ? Nous vous l'expliquons dans cette séquence.

Une aide involontaire

Une abeille qui butine, c’est aussi un processus de fécondation qui se met en oeuvre. De nombreux végétaux qui portent des fleurs ont besoin de cette aide involontaire pour constituer leur descendance. La pollinisation peut être assurée par le vent, l’eau, des oiseaux ou d’autres animaux, mais en la matière, ce sont les insectes qui sont les plus efficaces, ils garantissent la reproduction de 80% des espèces végétales mondiales. Une interaction vieille de centaines de millions d’années qui permet un bénéfice mutuel. Evidemment, l’insecte y trouve aussi son intérêt. Il est à la recherche de nectar, mais aussi de pollen. Les abeilles, par exemple, en propage à leur insu, mais elles en rapportent aussi une belle quantité dans la ruche, stockée sur leurs pattes arrières.

En péril

Parmi les insectes qui se sont spécialisés au cours de l’évolution pour devenir des pollinisateurs, il n’y a pas que les abeilles domestiques. On trouve aussi leurs homologues sauvages, des papillons, des coléoptères, certaines mouches comme les syrphes mais aussi les guêpes ou encore les bourdons. Une multitude d’espèces en grand danger et dont les populations sont en régression. Les causes sont multiples comme la monoculture massive, les hivers plus doux ou les parasites, mais les pesticides sont grandement responsables. La pollinisation est donc en péril, notamment celle des cultures nécessaires à l’alimentation humaine. Dans votre potager, ce sont, par exemple, les tomates ou les courgettes qui ont besoin d’un coup de pouce des insectes pour produire des légumes et n’oublions pas les arbres fruitiers qui en dépendent. N’hésitez pas à aménager votre jardin pour favoriser leur présence. 

Une séquence que vous pouvez retrouver dans l'émission Au Chant du Coq du mois de juin.

François Namur - Images : Adrien Broze






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte