TVCOM

Confinement des volailles : quelles répercutions pour les éleveurs ?

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 17 fevrier 2017 14:48  |   Chastre

Le confinement des volailles suite à la découverte d'un foyer de grippe aviaire en Belgique dure depuis le début du mois de février. Ces mesures ont évidemment des répercutions pour les éleveurs.

83 poules dans 36 mètres carrés

Exemple avec cet éleveur de poules chastrois, Vincent Dubois, interrogé par nos collègues de Canal Zoom, Blandine Rans et Thomas Mathelart. Depuis le 2 février, ses 83 poules pondeuses sont enfermées sur une surface de 36 mètres carrés. Alors qu'habituellement, elles peuvent jouir d'un espace de 65 ares, soit 12 mètres carrés par poule ! D'après l'éleveur, ce confinement voulu par l'AFSCA a de nombreuses répercutions : la qualité des oeufs et leur nombre sont moindres, les volatiles sont plus stressés et plus agressifs et des blessures sont à dénombrer, les frais de nourriture explosent car l'éleveur doit acheter 3 à 4 fois plus de graines qu'en temps normal.

L'autre problème pour Vincent Dubois, c'est qu'il ne peut plus vendre ses oeufs. Même si ceux-ci sont toujours comestibles, ils ne sont plus considérés comme provenant de poules élevées en plein air. Et Vincent Dubois ne peut vendre que ce type d'oeufs, ceux de la catégorie 1 !

François Namur - Reportage : Blandine Rans et Thomas Mathelart (Canal Zoom)






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte