TVCOM

Bernard, le volontaire qui aide les enfants de Braine-l'Alleud à traverser

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 10 fevrier 2017 16:40  |   Braine-I'AlIeud


Les établissements scolaires sont trop nombreux sur la commune de Braine-l'Alleud pour que les services de police y surveillent quotidiennement la traversée des élèves sur les passages pour piétons. Le bourgmestre, Vincent Scourneau, lance un appel aux citoyens volontaires de sa commune pour assurer la sécurité des enfants qui traversent devant leur école. Un candidat a fait le pas et a signé une convention de surveillant habilité volontaire avec la commune.

Pour le sourire des enfants

Chaque matin, Bernard Wartel enfile sa veste fluo et se rend devant une école brainoise. Là, durant près de deux heures chaque jour, il protège les enfants lorsque ceux-ci doivent traverser la voirie. "Je le fais par plaisir, pour sécuriser les passages pour piétons, c'est très important", explique-t-il. "Il faut prendre le risque de se mettre au milieu de la route pour arrêter les voitures", poursuit Bernard Waterl. "Et il faut aussi subir les assauts des conducteurs qui sont très peu polis pour certains et qui n'hésiteraient pas à vous écraser s'ils pouvaient le faire !"

Bernard Waterl a suivi une formation de base auprès de la police locale de Braine-l'Alleud. Son travail est reconnu par la commune mais il n'est toutefois pas autorisé à verbaliser les conducteurs indélicats. Sa défense contre ceux-ci ? Le calme et l'humour !

Bernard n'est pas rémunéré pour sa tâche, il est entièrement bénévole et fait preuve d'un engagement citoyen. "Je reçois les remerciements des parents et le sourire des enfants, c'est extraordinaire ! Et j'ai même reçu des crèpes de deux mamans pour me réchauffer", sourit-il.

Braine-l'Alleud cherche de nouveaux Bernard

Le Député-bourgmestre Vincent Scourneau aimerait voir se multiplier ce genre de vocations dans sa commune. "Nous avons beaucoup d'établissements scolaires à Braine-l'Alleud et il y a plus de 5000 élèves. Potentiellement, il y a donc beaucoup de parents et de grand-parents concernés".

François Namur - Reportage : Nathalie Wacquez et Samuel Francis










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte