TVCOM

Vente publique cet après-midi du château des princes de Merode

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 21 juin 2018 10:21  |   Rixensart

Le château appartient depuis 1715 à la famille de Merode. Lors de la révolution belge de 1830, le comte Félix de Merode fut membre du gouvernement provisoire de la jeune Belgique révolutionnaire. Il hérita à son tour de Rixensart et en fit son lieu de séjour favori.

Un des plus beaux châteaux de Wallonie

Il comporte une cour intérieure et une avant-cour et compte une tour-porche, quatre tours d'angle, quatre portails armoriés, des jardins attribués à André Le Nôtre ainsi qu'un intérieur d'un grand intérêt. Il est classé au "Patrimoine exceptionnel de Wallonie".

Grand propriétaire foncier

A la fin du XIXe siècle, les de Merode possédaient à eux seuls 552 ha, soit 65 % de la superficie de la commune d'avant fusion. Début des années 50, pour payer des droits de successions, la famille de Mérode a vendu de nombreuses terres. La vente de ces terrains a accéléré l’urbanisation à Rixensart, avec entre autre la construction de lotissements dans les années 60-70, comme les quartiers du Beau-Site, de Froidmont ou encore de la Mare aux Loups.

Nouveau propriétaire aujourd'hui?

Ce Château ainsi que les bois et terrains attenant à la propriété font l'objet d'une vente publique volontaire à 14h, ce jeudi 21 juin, à la maison du notariat de Wavre. Aucune mise à prix n'a été fixée. Si le montant adjugé est accepté par le vendeur, le vente sera effective, sinon une procédure de faculté de surenchère sera mise en place.

Gros travaux de rénovation

Les propriétaires ont peu investi ces dernières années pour rénover les bâtiments. De plus le château est mal stabilisé sur des sables bruxelliens et est en train de glisser lentement mais surement vers l’étang. D’importants travaux (coûteux) sont donc à prévoir…
Comme le château est classé, 95 % du coût des travaux seront subsidiés. Le nouveau propriétaire ne payerait donc que 5 % de la restauration.

 Thibault van Raemdonck - Images : Samuel Francis






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte