TVCOM

"Je reçois 8 à 10 demandes d'abandon par jour", les refuges dépassés par la situation

 19 juillet 2022 12:14  |   Nivelles


Les refuges tirent aujourd'hui la sonnette d'alarme. Ils ne savent plus héberger d'animaux car ils sont complets. Pour le refuge nivellois Un toit pour eux, les abandons sont monnaie courante durant l'été mais cette année est particulièrement chargée avec huit à dix demandes d'abandon par jour. 

"C'est du jamais vu"

"Je pense que dans tous les refuges, c'est pareil, on n'a jamais eu autant de demandes d'abandon. On en compte huit à neuf par jour, par téléphone, plus deux, trois par mail. Ces demandes, on doit pourtant les refuser car nous sommes complets", nous explique Alain Van Aelst, président du refuge aclot. 

Les profils de chiens varient. Il y en a de plus jeunes mais également des chiens âgés de quinze ans. Certaines races sont plus propices à l'abandon comme le précise Alain : "Pendant quelques années, c'étaient beaucoup d'Amstaff mais maintenant, on a plus de Malinois".

Un permis de détention pour adopter un animal

À partir du 1er juillet, toute personne désirant adopter ou accueillir un animal en Région wallonne doit présenter un permis de détention. Ce permis peut être retiré en cas de condamnation pour mauvais traitement envers un animal. Pour Alain Van Aelst, ce permis ne constitue pas un réel frein aux abandons. "On a déposé 24 plaintes l'année passée pour maltraitance, il n'y en a pas une qui est arrivée à un procès. Je ne dis pas que l'idée est mauvaise, je dis juste que la façon dont elle est appliquée n'est pas bonne."

Si vous souhaitez accueillir l'un des toutous hébergés par le refuge, plus d'une dizaine d'entre attendent encore de trouver un nouveau foyer.

Delphine Gheysen - Images : Dominique Tournay








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte