TVCOM

Publier des photos sur les réseaux, ça n'a rien d'un jeu

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 19 fevrier 2021 15:57  


Le 30 janvier 2020, Maëlle, une adolescente de 14 ans mettait fin à ses jours, épuisée par les harcèlements qu’elle subissait à l’école et sur les réseaux sociaux. Trois jeunes sont poursuivis et c’est ce jeudi que débutaient les audiences au tribunal de la jeunesse de Charleroi. L’ouverture de ce procès coïncide avec le début de la campagne d’affichage "C’est ta photo, mais pas ton image" mise au point par Carrefour J de Wavre et destinée à toutes les écoles de la fédération Wallonie-Bruxelles.

Un simple geste, mais pas si anodin

La publication d’une photo ou d’une vidéo même d’apparence anodine sur les réseaux sociaux peut très vite causer des dégâts irréparables. Si certains se mettent en danger en postant leur propres images, nombreux sont les drames provoqués par la publication de photos représentant l’image d’autrui qui normalement requiert une autorisation.

Pour rappeler encore et encore la prudence en matière de publication de photos et de vidéos sur le net, le carrefour J de Wavre s’adresse aux jeunes de 10 à 22 ans à travers sa campagne de sensibilisation. Toutes les écoles de l’entité peuvent bénéficier des animations, toutes les autres peuvent obtenir les affiches. Les autorités judiciaires prennent de plus en plus au sérieux cette problématique et les poursuites sont de plus en plus s. En cas de problème ou de doute sur la protection de la vie privée, l’équipe du carrefour J oriente vers le site jedécide.be qui apporte déjà bon nombre de réponses à la question.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte