TVCOM

Près de 1200 élèves à la marche pour le climat de Braine-l'Alleud

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 02 mai 2019 11:54  |   Braine-I'AlIeud

Après 17 semaines, la mobilisation pour le climat a-t-elle faibli ? Pas tout à fait. Les élèves de trois écoles secondaires de Braine-l'Alleud s'étaient réunis à l'appel des professeurs cet après-midi sur la place Riva Bella d'où s'est donné le départ de la marche des jeunes pour le climat.

Le climat, lui, n'était pas vraiment de la partie alors que la pluie s'est invitée au-dessus des têtes blondes.

Quelque 1200 élèves de l'Institut de la Vallée Bailly, de l'Athenée Royal Riva Bella et du Collège Cardinal Mercier se sont massés derrière Adélaïde Charlier qui menait la marche tambour battant, à grands renforts de slogans connus de toutes les oreilles après 17 journées de mobilisation.

Pas de sanction pour les élèves présents à la marche aujourd'hui puisque l'organisation de la marche venait bien du corps professoral. "On avait des interros aujourd'hui mais les professeurs ont décidé de les reporter pour qu'on puisse venir et manifester notre mécontentement", précise une élève participant à la marche.

Un professeur présent au côté de ses élèves précise qu'il ne s'agit pas simplement de faire descendre les jeunes dans la rue sans comprendre les tenants et les aboutissants de leur geste. L'objectif derrière est de les pousser à la réflexion : "Tant qu'ils sont motivés, il faut leur donner le moyen de choisir leur position. Tant qu'ils n'ont pas toutes les informations, ils ne peuvent pas se décider convenablement tandis qu'ici, ils sont en réflexion. Peu importe s'ils ont raison, au moins ils réfléchissent".

"1, 2, 3 degrés", "Plus chauds que le climat", les chants ont résonné dans les rues de Braine-l'Alleud et jusqu'à la Butte du Lion où le cortège de manifestants s'est arrêté avant de rebrousser chemin.

Quelques élèves moins concernés par la cause ont profité du retour pour filer en douce mais les rangs n'avaient pas vraiment dégrossi au retour vers le place Riva Bella.

 

Florentin Franche - Reportage : Nathalie Wacquez - Images : Adrien Broze






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte