TVCOM

Activ'Dog renoue les liens entre les chiens et les humains !

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 19 juillet 2018 17:21  

Partons à la rencontre de Siska et Soledad, deux borders collie qui rendent visite, chaque semaine, aux résidents du home Jean Renard à Grez-Doiceau. Une rencontre d'une heure qui permet aux résidents de bouger mais également de s'amuser avec les animaux.

Mettre les personnes en action

L'association Activ'Dog est à la base de ce projet : elle désire réintroduire le contact avec l'animal dans les maisons de repos.

"Il y a 15 ans, il n'y avait rien concernant l'introduction d'animaux eu sein de l'institution, explique Marie-Paule Daniels, coordinatrice Activ'Dog. Au début, les maisons de repos étaient très réticentes, elles hésitaient en se posant des questions sur la santé des personnes ou encore de la dangerosité éventuelle." Ici, on ne fait pas de cirque mais on désire, avant tout, mettre les personnes en action grâce à des petits gestes: jeter une balle au chien, le nourrir ou encore le brosser.

Aujourd'hui, Activ'Dog est présente dans toute la Belgique. Elle se rend également dans les centres pour personnes handicapées ou réalise des actions de prévention des morssures de chiens dans les écoles.

Des chiens testés chaque année

"Il ne faut pas croire que nous avons un chenil avec 250 chiens, sourit Marie-Paule Daniels. Ce sont tous des chiens qui ont une véritable vie de famille." En effet, les chiens ne 'travaillent' pas tous les jours. Ils rendent visite aux résidents selon le planning de leur maître. "Le maître du chien, une fois formé, peut se rendre dans une des institutions demandeuses qui se trouvent tout près de chez lui, c'est comme cela que nous sommes un peu partout en Belgique" nous explique-t-on.

Les chiens aussi sont formés et testés chaque année. "Lors du test, nous regardons son intérêt pour les humains, son approche de l'humain, détaille Marie-Paule Daniels. Nous testons aussi son niveau d'obéissance de base et la réaction du chien en cas de problème, par exemple, sa réaction lorsqu'une personne se met à crier ou si une chaise vient à tomber."

Florence Gusbin - Images : Philippe Michaux






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte