TVCOM

Ecolo veut s'appuyer sur ses atouts locaux pour répondre aux défis globaux

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 24 janvier 2020 16:14  |   Ottignies-Louvain-la-Neuve

C'est la tradition en début d'année, tous les partis politiques présentent leurs vœux. Aujourd'hui, c'était le tour d'Ecolo Brabant wallon. Présent au gouvernement wallon ainsi que dans 9 majorités et de nombreuses instances brabançonnes, le parti veut s’appuyer sur cette base et ces synergies pour répondre à différents défis comme le dérèglement climatique.

La mobilité, la priorité 

Au niveau de la province, c’est surtout la mobilité qui mobilise l’attention. Ecolo prône la mise en place de transports en commun performants sur l'axe est-ouest ainsi qu'entre Gembloux et Wavre sur la Nationale 4. Les Verts veulent inverser la tendance et changer les mentalités, en partant du constat que les trajets en voiture augmentent plus que la population en Brabant wallon. L'étalement urbain les préoccupe également. Cette pression urbanistique, couplée à la pression agricole, met en danger la biodiversité du Brabant wallon dont les habitats disparaissent. Ecolo appelle à la protection de zones naturelles, à la plantation de haies, au soutien aux agriculteurs et à la création de ceintures alimentaires. Les mandataires verts voudraient que la Province se lance beaucoup plus dans des actions concrètes.

Des solutions locales aux problèmes globaux

Face au décrochage démocratique et à la crise fédérale, Ecolo en est persuadé, c’est au niveau local que des réponses émergent et émergeront, via des élus ou des citoyens. Exemple avec la crise migratoire. Les hébergeurs sont nombreux en Brabant wallon. Les Verts appellent à les soutenir et vont créer un groupe de travail pour les écouter.

Ecolo souhaite aussi que 2020 soit une année clé en matière de politique sociale en Brabant wallon, en pensant à l’abri de nuit et au relais social, ainsi qu’en matière d’égalité de genre et de prise en charge des violences faites aux femmes.

François Namur - Images : Patrick Lemmens






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte