TVCOM

Marché de l'immobilier en Brabant wallon : Genappe, Ramillies, Ittre et Incourt explosent les prix

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 19 fevrier 2018 17:20  |   Brabant wallon

C'est une tradition en début d’année, la Compagnie des Notaires de la Province du Brabant wallon dresse le bilan et l’évolution du marché immobilier de l’année écoulée. Conclusions pour 2017: Le prix moyen des maisons et des appartements ont augmenté par rapport à 2016.  

Prix moyen des maisons: + 6%

Le prix moyen des maisons en 2017 dans le Brabant wallon est de 315.744 EUR. Il faut en moyenne compter plus ou moins 130.000 EUR en plus pour acheter une maison dans le Brabant Wallon comparé à l’ensemble de la Wallonie.


Prix moyen des appartements: +7%

Le prix moyen des appartements en 2017 dans le Brabant wallon est de 240.624 EUR. Il faut en moyenne compter plus ou moins 70.000 EUR en plus pour acheter un appartement dans le Brabant Wallon comparé à l’ensemble de la Wallonie.


Moins de ventes en Brabant wallon en 2017

L'activité immobilière(nombre de transaction)s a marqué nettement le pas en 2017, avec une baisse de 2,5 %, qui fait elle-même suite à une baisse de 2,8 % en 2016.
Toutefois, ce niveau reste supérieur à celui des années 2011 à 2014 incluses. En 2017, cette baisse est à mettre en parallèle avec celle du nombre de crédit hypothécaire: - 13,3 %.


Quid pour 2018 ?

Selon la Compagnie des Notaires du Brabant wallon, nous devrions encore assister en 2018 à :
- une légère dégradation de l’activité en Brabant wallon due essentiellement à la disparition d’une catégorie d’acheteurs (ceux qui empruntaient plus de 100 % du prix de vente) ;
- une stagnation des prix (elle existait déjà pour les maisons ordinaires en 2017) ou légère augmentation pour les villas ;
- une légère augmentation des prix pour les appartements, dès lors qu’ils sont plus accessibles que les maisons et villas et que la population du Brabant wallon tend à vieillir.


Thibault van Raemdonck- Images : Dominique Tournay






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte