TVCOM

Chaumont-Gistoux : trouver un terrain pour de l'habitat participatif et écologique, le parcours du combattant

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 26 fevrier 2020 13:33  |   Chaumont-Gistoux


Taille S, c'est le projet lancé par Anne-Sophie Brassine et Dominique Thibaut, un couple chaumontois. Leur but, avec le groupe qui s'est constitué, est de créer un habitat écologique et participatif, plus proche de la nature, plus résilient et plus accessible économiquement. Pour cela, ils ont choisi les Wald Cubes, des logements de petite taille et écologiques imaginés par une coopérative installée près d'Hannut. Le projet prend forme, mais le groupe est confronté à un problème de taille : trouver un terrain dans le centre du Brabant wallon pour s'y installer. 

Changer de mode de vie

Dominique et Anne-Sophie sont locataires de leur maison de Dion-Valmont depuis 10 ans. Après le départ de leurs enfants, ils se sont retrouvés dans un logement beaucoup trop grand pour deux. Avec l'envie de changer de mode de vie, d'être plus résilients et proches de la nature, de vivre de façon solidaire et participative avec d'autres personnes. Ils ont donc imaginé ce projet Taille S. Le couple a lancé un appel. Près de 150 personnes ou familles se sont intéressées à l’idée et un petit groupe de 7 entités (couples ou personnes isolées) s’est constitué. Les membres ont déjà choisi les logements qu’ils souhaitent habiter. Ce sont les Wald Cubes développés par la coopérative à finalité sociale EcoLodge, situé à Cras-Avernas, près d’Hannut, et l'architecte Adelin Leclef, de la SCRL Altar Architecture. Des cubes modulabes écoconstruits et écologiques, dont les superficies vont de 30 à 70 mètres carrés. Leur prix débute à 35.000 euros HTVA sans la livraison et les techniques. 

Comment trouver un terrain ?

Pour l’ensemble de leur démarche, c’est à dire logement individuel, espaces communs et achat du terrain, les membres du projet Taille S pourraient consacrer entre 180 et 230.000 euros. Mais l’achat du terrain est justement ce qui pose problème. Trouver un endroit atypique, assez grand pour une petite quinzaine de logements, dans le centre du Brabant wallon et proches des transports en commun est compliqué. Impossible pour des citoyens de lutter face aux promoteurs. Et les normes urbanistiques sont aussi parfois à leur désavantage. Malgré des discussions avec les autorités communales de plusieurs communes du Brabant wallon, dont Chaumont-Gistoux, le projet Taille S n'a pas encore trouvé de point de chute.

François Namur - Images : Patrick Lemmens








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte