TVCOM

Michel Dernies, le Tubizien aux 9 participations au Tour de France

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 03 juillet 2019 14:24  |   Tubize

Le Tour de France débute ce samedi, à Bruxelles. Ue première étape avec une quarantaine de kilomètres en Brabant wallon que suivra avec attention Michel Dernies. Celui qui a habité quasiment toute sa vie à Oisquercq, dans la commune de Tubize, avant de déménager pour d'autres horizons il y a quelques années, a participé à 9 Tour de France durant sa carrière professionnelle. C'était entre 1985 et 1994. Il a accepté d'ouvrir son armoire à souvenir pour nous.

Deuxième d'une étape du Tour

C’est dans sa maison située à Wasseiges, en province de Liège, que Michel Dernies nous reçoit pour évoquer ses souvenirs. Michel Dernies, c’est une carrière de cycliste professionnel de 13 ans initiée à Oisquercq, là où il a vécu presque toute sa vie. De ses premiers coups de pédale chez les jeunes à ses victoires au Grand Prix de Francfort, au Tour de Grande-Bretagne et sa 2e place à Liège-Bastogne-Liège en passant par ses participations à la Grande Boucle, tout, absolument tout est compilé dans des classeurs et des livres réalisés par son ami Michel Lekime. Le Tour de France y tient une place de choix. Michel Dernies y a participé 9 fois dans un rôle d’équipier. Son premier départ, c’était en 1985 quand il avait 24 ans. Il aura porté le maillot de plusieurs équipes, sur le Tour de France, terminant chez Motorola, l’une des meilleures formations mondiales. Mais son plus grand souvenir date de son époque chez Lotto. Une 2e place dans la première étape Nanterre-Sceaux en 1986 battu par un autre Belge, Pol Verschuere.

Michel Dernies n’a pas perdu sa passion du vélo (il roule tous les jours de Wasseiges à Wavre pour aller travailler à la Province !) ni même quitté le monde du cyclisme professionnel. Après avoir été directeur technique de l’équipe Wallonie-Bruxelles, il dirige maintenant l’équipe continentale Roubaix-Lille Métropole. En jetant un regard en arrière, il constate que le Tour de France et le peloton ont bien changé, en 30 ans. 

François Namur - Images : Dominique Tournay 






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte