TVCOM

Journée "goûter solidaire" à Nivelles

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 09 janvier 2019 14:42  |   Nivelles

L'année 2019 a débuté avec le mot "solidarité" pour certains.
C’est le cas de la boulangerie "Au carré" et de l’ASBL « l’ouvre-boîtes ». 

Ceux-ci ont en effet collaboré pour que les personnes précarisées de Nivelles puissent passer une agréable après-midi. La boulangerie a donc ouvert ses portes à ceux qui n’ont pas les moyens de s’offrir une couque, un morceau de cougnou ou une tasse de café. 

Après l'année passée, c’est la deuxième fois que l’ASBL et la boulangerie collaborent pour ce genre d’action. Une quarantaine de personnes sont venues déguster les pâtisseries de Violaine Tennstedt, la responsable de la boulangerie. Cele-ci donnait quotidiennement ses invendus à l’ASBL. Or, un jour en période de Noël, cette association n’a pas su venir chercher les viennoiseries. Violaine Tennstedt a donc eu l'idée d’inviter tous les membres de l’association pour créer un moment de partage et de solidarité.

L’initiative permet aussi de lutter contre le gaspillage vu que les pains au chocolat, croissants et cougnous donnés sont les invendus de la boulangerie. 

« En repartant, les gens nous seraient dans les bras » 

En effet, pour la première édition de la "journée goûter solidaire", Violaine nous a confié que les échanges entre les membres et la boulangerie étaient extraordinaires et très émouvants. Cette initiative ne s’arrêtera pas aussitôt, elle reviendra à coup sûr les prochaine années.

 « La précarité n’est pas financière mais aussi psychologique »

Selon Eric Georgery, responsable de l’ASBL « l’ouvre-boîtes », « la précarité est aussi psychologique ». L’ASBL aide plus de 270 familles nivelloises dans le besoin avec par exemple, une épicerie sociale ou encore un service d’insertion et d’accompagnement social pour leur permettre de retisser du lien sociale.

Malgré les idées reçues, le Brabant Wallon n’est pas épargné par la pauvreté. L’ASBL « l’ouvre boite » le constate depuis déjà 21 ans

 






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte