TVCOM

Waterloo : les commerçants vont souffrir du coronavirus

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 13 mars 2020 16:23  |   Waterloo


Les mesures annoncées hier par le gouvernement fédéral afin d'enrayer la progression du coronavirus concernent notamment les commerces. Les magasins d'alimentation et les pharmacies pourront rester ouverts la semaine et le week-end, mais pas les autres commerces. Ceux-ci devront rester fermés le week-end. Une mesure que les commerçants comprennent mais qui aura forcément des répercutions sur leur activité. 

Pas un client chez ce fleuriste

A Waterloo, ce vendredi matin, il y avait peu de monde dans les rues et les galeries marchandes. Chez le fleuriste Les Strelitz', sur le coup de midi et demi, on n'avait toujours vu aucun client ! La fermeture imposée est un coup dur pour cet établissement qui ouvre le samedi et le dimanche. Le dernier jour de la semaine permet généralement de réaliser de bons chiffres. Sans compter que le stock de fleurs, périssable, sera perdu et ne pourra pas être vendu lundi. Pour essayer de sauver les meubles, le magasin propose des livraisons.

Favorable aux libraires ?

Une solution mise en place aussi par la Librairie Graffiti, à quelques mètres de là. L’endroit est ouvert 7 jours sur 7 en temps normal, il doit donc s’adapter. Il va proposer un système de retrait de commandes sur le pas de la porte. Chez Graffiti, on veut rester positif en cette période troublée. Ce vendredi matin, même s’il y avait moins de clients, les commandes de livres et de méthodes scolaires se sont envolées. Le lockdown pourrait, paradoxalement, avoir des effets favorables pour les librairies. Cela pourrait, en effet, pousser les gens à lire davantage, s'ils doivent rester plus souvent chez eux. 

Malgré cet espoir, chez Graffiti, comme dans d’autres commerces, il faudra peut-être bien placer les employés en chômage partiel durant quelques jours. Les responsables du magasin sont déjà en contact avec leur secrétariat social. 

François Namur - Images : Philippe Michaux

 








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte