TVCOM

Chaumont-Gistoux : le coiffeur Nino rouvrira lundi à minuit dix !

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 15 mai 2020 16:25  |   Chaumont-Gistoux


Habituellement, le Salon by Nino à Chaumont-Gistoux est fermé le lundi. Mais ce 18 mai, ce sera un jour spécial, la réouverture après le confinement. Nino Willemyns a décidé de travailler et même de démarrer dès que ce sera possible, en pleine nuit. Il recevra ses premiers clients à minuit dix ! Les suivants s'enchaîneront jusqu'à quatre heures du matin. Le coiffeur prendra ensuite un peu de repos avant de continuer avec une journée complète.

263 demandes de rendez-vous !

Nino a reçu 263 demandes de rendez-vous depuis mercredi uniquement par téléphone et sur son application ! Même si les horaires d’ouverture ont été allongés, les prochains clients devront attendre au minimum trois semaines. L’équipe du salon sera en effet réduite de moitié : seuls deux coiffeurs officieront en même temps. C’est l’une des règles sanitaires mises en place par le jeune entrepreneur. Celui-ci a disposé du gel hydroalcoolique à de nombreux endroits de son commerce. Tout sera systématiquement désinfecté. Les clients devront se présenter à l'heure et attendre le signal du coiffeur pour entrer à l'intérieur. Là, un parcours sera bien indiqué. Les petits plus mis à disposition de la clientèle habituellement (boissons, magazines, console de jeu) devront être abandonnés. Le personnel portera évidemment des masques. L’ensemble de ces aménagements et l’achat des protections coûte cher. Nino Willemyns a donc décidé d’augmenter légèrement ses tarifs : il demande 5 euros de quote-part covid-19 par client.

Ne pas prendre de risques

Le confinement a été difficile financièrement pour ce chef d’entreprise qui a ouvert son salon haut de gamme il y a un peu plus d’un an, malgré les aides reçues. Mais la priorité de ce professionnel de la coiffure reste toutefois sa famille. Hors de question pour ce papa de deux enfants de prendre des risques pour rattraper les pertes. Il compte respecter scrupuleusement les règles de sécurité.

François Namur - Images : Patrick Lemmens










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte