TVCOM

Building Heroes : en route pour les métiers de la construction

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 20 avril 2018 10:40  |   Court-Saint-Etienne

Vaste opération de sensibilisation aux métiers de la construction au Parc à Mitrailles de Court-Saint-Etienne. Jeudi et vendredi se tient au Parc à Mitrailles de Court-Saint-Etienne une grande opération destinée à faire découvrir les métiers de la construction aux enfants de la Wallonie entière. Durant 2 jours, 2000 enfants de 5ème et 6ème primaires vont pouvoir expérimenter des métiers comme la plomberie, la maçonnerie, la céramique mais aussi des métiers moins fréquents comme tailleur de pierre ou dinandier, des métiers d'art parfois en voie de disparition.
Tous les petits écoliers sont repartis avec une réalisation personnelle, preuve que les métiers de la construction provoquent une satisfaction concrète. 

Des métiers dévalorisés et mal connus

De la plomberie à la maçonnerie, en passant par la menuiserie, ce sont 15 métiers du bâtiment que les enfants de 11 et 12 ans venus de toute la Wallonie ont pu expérimenter aujourd'hui grâce à la patience d'une  trentaine de professionnels. Objectif : rendre leurs lettres de noblesse à des professions quelquefois dévalorisées à mauvais escient. "Je crois que les métiers manuels sont des métiers mal connus, on en a gardé une image assez passéiste.  Ces jeunes en ont l'image véhiculée par un entourage qui n'a peut-être jamais rencontré des hommes de métier", nous dit Serge Fraikin, chef de projet au Forem. Si certains métiers sont plus courants, d'autres sont plus rares et même en voie de disparition : c'est le cas notamment du tailleur de pierre ou du dinandier, deux métiers d'art. "Nous essayons toute l'année de montrer une image valorisante des métiers de la construction à travers les métiers d'art dont font partie les tailleurs de pierre et les dinandiers, un artisanat  indispensable pour la sauvegarde du patrimoine",  explique Sandrine, attachée à l'agence Wallonne du patrimoine.

Trouver une main d'oeuvre suffisante

Si cette opération de grande ampleur est organisée chaque année dans une ville différente de Wallonie, c'est qu'il est primordial pour les métiers de la construction de trouver de la main-d’œuvre en suffisance dans notre pays. "Il faut éviter de devoir recourir à des travailleurs de pays étrangers, ce qui provoque du dumping social, une très grosse préoccupation. Avec une initiative comme celle-ci on veut doper le nombre de jeunes qui veulent s'inscrire dans une formation pour arriver sur le marcher du travail dans le secteur du bâtiment", conclut Jean-Louis Teheux, Président de Building on People Wallonie Construction, organisateur de l’événement. Au moins 10 métiers du bâtiment sont en pénurie, à commencer par les couvreurs.

Durant l'événement, les jeunes avaient aussi l'opportunité de visiter le chantier du China Belgium Technology Center (CBTC) à Louvain-la-Neuve. Ces deux journées dirigées vers les travailleurs de demain sont un beau coup de pouce pour l'économie puisque, comme le dit l'adage, 'quand la construction va, tout va !'

Nathalie Wacquez - Images : Samuel Francis






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte