TVCOM

Cinglée : Une pièce qui dénonce la banalisation des féminicides

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 13 novembre 2019 17:18  |   Ottignies-Louvain-la-Neuve

'Cinglée', c’est le titre de la pièce actuellement à l’affiche du théâtre Blocry de Louvain-la-Neuve. Un récit écrit par Céline Delbecq qui aborde un thème grave, tristement trop souvent d’actualité, celui du féminicide.  

À travers le combat de Marta , une quinquagénaire anéantie par la liste impressionnante de victimes de féminicide chaque année en Belgique, c’est l’indifférence générale face aux violences faites aux femmes qui est traitée dans cette pièce. 'Cinglée' est, hélas, basée sur des chiffres réels : "En 2017, Il y a eu 41 féminicides, 40 en 2018 et jusqu’à présent en 2019, on en est à 21", déclare Anne sylvain qui interprète le rôle de Marta dans la pièce.

La pièce

Janvier 2017, Marta, une lectrice acharnée de la presse quotidienne belge, tombe sur un article relatant le décès d’une jeune dame décédée sous les coups de son conjoint. C’est la première victime de cette l’année-là, la première d’une liste dont le caractère interminable va provoquer chez Marta une obsession, celle que ces féminicides ne sombrent pas dans l’oubli comme le seraient de banals faits divers.

Marta se veut investie d'une mission

Dans la pièce écrite par Céline Delbecq, le personnage principal ne se résigne pas. Marta s’accroche à l’espoir de faire changer les choses, elle dénonce l’indifférence mais elle se heurte au désintéressement des pouvoirs publics, à celui de son entourage, et même à celui de son fils. Elle sombre dans un isolement qui peut s'apparenter à celui de ces victimes que l’on a pas écoutées, dont on a nié la souffrance et qui finalement en ont perdu la vie.

La dégringolade

Dans 'Cinglée', Marta sombre dans l’obsession que le nom de ces victimes ne sombre dans l’oubli, elle perd le contact avec le monde qui l’entoure, elle s’enferme chez elle pour se consacrer à 'La liste' et étudie systématiquement par cœur la liste des 89 victimes mortes  entre 2017 et 2018 parce qu’elles étaient des femmes. Un peu comme si sa mémoire servirait de banque de données. 

Cinglée éveille les consciences et pousse le public à la réflexion

La pièce écrite par Céline Delbecq et co-produite par l’atelier Jean Vilar est à l’affiche du théâtre du Blocry à LLN jusqu’au 20 novembre. Ensuite, elle tournera un peu partout en Wallonie avec l’espoir que cette triste liste cesse de s’allonger.

Infos et réservations : 0800/25.325

Nathalie Wacquez - Images : Samuel Francis






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte