TVCOM

Frédéric Taquin et Nicolas Baquet, de Villers-la-Ville à la RAAL

× La consultation gratuite du site de TV Com est possible grâce à la publicité.
Ce serait sympa de désactiver votre AdBlocker pour ce site. Merci !
 13 mars 2017 11:48  |   Villers-la-Ville

La mythique RAAL de La Louvière va revivre, à partir de la saison prochaine. Quel rapport avec le Brabant wallon ? Et bien plusieurs ! C'est Salvatore Curaba, le patron de la société nivelloise EASI, qui se cache derrière le projet. Et pour diriger cette toute nouvelle équipe, il a engagé les deux coachs du RC Villers-la-Ville ! Frédéric Taquin et Nicolas Baquet quittent Villers après plusieurs années à succès. Les ambitions de leur nouvelle équipe sont très élevées.

Un retour en D1 et des valeurs

Vainqueur de la Coupe de Belgique en 2003, la RAAL La Louvière visera, en effet, un retour en D1 Nationale ! Et cela dans les 6 à 9 ans. Au départ de quelle division ? Tout dépendra du destin sportif de Charleroi Couillet Fleurus, le club dont Salvatore Curaba a racheté le matricule 94. Le club carolo a gagné ce week-end et pourrait se maintenir en D2 amateurs ACFF, permettant à la nouvelle RAAL de démarrer son aventure depuis cet échelon. Outre ses ambitions sportives, la RAAL misera aussi sur des valeurs. Il n'engagera que des joueurs venus pour l'amour du maillot de la RAAL plutôt que pour un gros contrat. La structure voudra également former des jeunes de la région du Centre et les amener en équipe première. C'est Vincent Bongiovanni qui aura la charge de l'école des jeunes.

Manager à l'anglaise

Le duo hennuyer Frédéric Taquin - Nicolas Baquet mènera, lui, la destinée de l'équipe première et, chance rare dans le football, il pourra démarrer d'une page blanche. "J'aurai le rôle d'un manager à l'anglaise", explique Frédéric Taquin, "on engage des entraîneurs, on engage des joueurs avec une identité qui colle aux Loups...c'est exceptionnel, on a vraiment carte blanche et je pense qu'on peut faire de grandes choses". Nicolas Baquet, le fidèle ajoint et ami d'enfance de Frédéric Taquin en est, lui aussi, convaincu. Pour lui, Fred Taquin est d'ailleurs "un futur grand, j'ai rarement vu ça, je suis fier de travailler avec lui".

Un constat que tout le monde aura pu dresser du côté du RC Sartois, puis du RC Villers-la-Ville après la fusion. Aux commandes de ces deux équipes, Frédéric Taquin aura fait preuve d'un impressionnant engagement et d'un professionnalisme inédit (en P4, il organisait même des stages et des analyses vidéo !). Résultat : 3 montées en 7 ans, de la P4 à sans doute la P1 au terme de cette saison. Villers-la-Ville pourrait bien avoir un peu de mal à se remettre du départ du duo vers ce nouveau projet.

François Namur - Images : Samy Lamloum






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte