TVCOM

Deux nouvelles réserves naturelles à Perwez

Benjamin Legrain - Natagora
 29 novembre 2016 10:23  |   Perwez

Deux nouvelles réserves naturelles viennent de voir le jour en Brabant wallon, plus précisément sur le territoire de Perwez. Natagora, à qui la commune a confié un bail emphytéotique, s'en réjouit. C'est le GAL Culturalité en Hesbaye Brabançonne qui a joué les intermédiaires dans ce dossier.

Préservation de la nature et du patrimoine

La première des deux nouvelles zones, c'est celle du 'Pré du Duc'. Elle borde le hameau de Ponceau et forme une bande de nature préservée entre le village et une plantation de peupliers le long de l'E411. Les lieux comprennent une partie humide, alimentée par le ruisseau du Thorembais. D'après Natagora, le site a une réelle valeur patrimoniale car c'est l'un des rares reliquats des pratiques agricoles du Moyen-Age. "On a redécouvert un site que plus personne ne connaissait", explique Julien Taymans, chargé de missions pour Natagora. "Au même prix, le terrain aurait pu être remblayé sans que personne ne le sache, comme c'est souvent le cas pour les fonds humides hesbignons. Nous allons maintenant pouvoir travailler à y préserver la biodiversité", poursuit-il.

Le 'Pré du Duc' est une halte migratoire et un site de reproduction pour de nombreux oiseaux. Un bois préservé abrite de nombreuses variétés d'arbres et de plantes : saules, prunelliers, groseilliers sauvages, houblon, etc.

Le long de la Jette

Il faut passer de l'autre côté de l'autoroute E411 pour trouver la deuxième réserve naturelle, 'Aux sources de la Jette'. Elle s'étend le long du cours d'eau et on y trouve des espèces particulières comme des saules têtards, des angéliques ou des épiaires des bois. Au sud, la réserve est englobée dans le réseau Natura 2000. Cette partie est composée de milieux prairiaux alluviaux et offre un refuge à des oiseaux tels que la tourterelle des bois.

Projets d'avenir

Ces deux réserves naturelles "serviront de refuge pour la faune et la flore sauvage, mais pourront à terme également jouer un rôle pédagogique non-négligeable, notamment pour les écoles et les associations de la commune", précise Jean-Marc Aldric, l'échevin perwezien de l'environnement.

De son côté, le GAL Culturalité en Hesbaye Brabançonne aimerait voir apparaître au moins une zone protégée dans chacune des 7 communes de son territoire d'influence (Jodoigne, Beauvechain, Hélécine, Perwez, Incourt, Orp-Jauche et Ramillies).

François Namur






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte