TVCOM

La réponse d'anciens dirigeants du Wavre Sports aux accusations du directeur sportif

 03 avril 2020 13:49  |   Wavre


Ce lundi 30 mars, Alain Keungue, directeur sportif du Wavre Sports répondait à nos questions sur la situation financière et sportive du club, dont l'équipe première basculait en P1 avec la fin prématurée des championnats de football amateur.

Ce dernier évoquait les problèmes financiers du club, citant notamment d'anciens responsables. Voici leur droit de réponse :

 

"Ce lundi 30 mars, Mr Alain Keungue a été interrogé par TVCom sur la situation du club de Wavre Sports FC.

À travers ses réponses, Mr Keungue a laissé entendre que les problèmes extrasportifs actuels du club étaient dûs à la mauvaise gestion et au manque de transparence d’anciens dirigeants et responsables.

Ces derniers lui ont dès lors donné 48 heures pour clarifier ses propos ou apporter un démenti, ce que Mr Keungue n’a pas jugé utile de faire. Ceci pousse dès lors ces personnes à demander un droit deréponse vu le caractère mensonger, calomnieux et diffamatoire des insinuations de Mr Keungue.

L’arrivée des nouveaux dirigeants proches de Mr Keungue était conditionnée par la réalisation d’un audit officiel, réalisé par un réviseur d’entreprises. Ce qui a été fait. La transparence a donc été totale et leur entrée en fonction s’est donc réalisée en toute connaissance de cause.

Les différents litiges évoqués par Mr Keungue sont en fait postérieurs à son arrivée et à celle des nouveaux administrateurs. Certains de ces litiges ont déjà fait l’objet de décisions défavorables à l’actuel conseil d’administration, aussi bien pour un dossier déjà jugé par le Tribunal de 1ère instance de Nivelles que pour une dizaine de litiges déjà tranchés par la Commission d’arbitrage de l’Union Belge de football. Dans la plupart des cas,le club a négligé ou refusé de se soumettre à ces décisions pourtant immédiatement exécutoires. Depuis lors, 3 procédures sont en attente d’une décision devant le même tribunal et une demi-douzaine de nouveaux litiges sont, eux, en attente d’être tranchés par la fédération, sans compter une plainte pour faux et usage de faux qui a dû être déposée.

Les anciens dirigeants souhaitent depuis bientôt 1 an interroger les instances du club et ses organes de gouvernance sur ces différents manquements, mais malgré plusieurs rappels et sommations, les nouveaux dirigeants font le choix d’ignorer ces demandes et donc la législation sur les ASBL.

Tous ces éléments avancés par les anciens dirigeants et responsables peuvent, eux, être prouvés, documents à l’appui, et permettront à chacun de se faire une véritable idée des responsabilités des uns et des autres."

Un courrier cosigné par : Yves-Étienne Massart, Éric Warnier, Olivier De Bluts, Geertje De Ceuster, Guy Verhelst et Raymond Willems.










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte