TVCOM

Denis Van Weynbergh doit renoncer à son rêve de Vendée Globe

 29 janvier 2020 10:48  |   Ottignies-Louvain-la-Neuve


Il rêvait d'être le premier Belge à boucler le tour du monde avec le Vendée Globe 2020, Denis Van Weynbergh ne prendra pas même le départ, il doit y renoncer pour des raisons financières.

Le skipper ottintois a annoncé ce mardi sur sa page Facebook qu'il jetait l'éponge pour cette édition du tour du monde en voile en solitaire. "La décision est dure, rude même, et sera difficile à digérer, mais le chemin a éré riche, sincère, profond et enrichissant".

Pourtant, toutes les conditions étaient réunies explique Denis Van Weynbergh, "un bateau fiable, un skipper motivé, un vrai intérêt de la presse et une réelle sympathie auprès du public", mais c'est le budget qui a fait défaut.

Pas de Vendée Globe 2020... Quid de 2024?

Et pour le skipper philisophe, il est déjà temps de se tourner vers 2024, la prochaine édition du Vendée Globe, qui, semble-t-il, serait déjà dans sa ligne de mire. Le coup d'envoi du Vendée Globe sonnera le 8 novembre de cette année, sans aucun skipper belge aligné sur le départ.

Florentin Franche










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte