TVCOM

Un village congolais éclairé grâce au travail de 4 étudiants de l'UCLouvain

 04 août 2021 11:18  


Fournir l'éclairage public à tout un village, c'était l'objectif poursuivi par quatre étudiants de l'UCLouvain, et ils l'ont fait ! Une dizaine de lampadaires garnissent désormais les rues de Dwale, un village de 200 habitants de la République Démocratique du Congo situé à 120 km de la capitale, Kinshasa.

Des mois de travail

Tout commence avec un projet mené dans le cadre du cours "IngénieuxSud", qui vise à mettre en relation des étudiants louvaniste avec des étudiants de pays du Sud. Valentin, Héloïse, Camille et Quentin décident d'œuvrer ensemble pour installer l'éclairage public à Dwale, un village érigé il y a seulement quelques annnées par l'ONG Acadec, qui offre notamment des terres agricoles aux Congolais dans le besoin.

Au cours de leur travail de recherche technique, le quatuor fait la rencontre du Réseau des Énergies de Wavre (REW), qui met à disposition le matériel nécessaire pour installer les lampadaires au Congo. De leur côté, les jeunes financent leur voyage, notamment grâce à la vente de truffes. Le 28 juin, c'est le jour J, les quatre étudiants partent pour Kinshasa pour une durée d'un mois. Première étape : achever de dessiner le système avec l'aide le groupe d'étudiants congolais avec lesquels ils étaient en contact depuis le lancement du projet.

Changement de vie radical

Il faudra ensuite deux semaines aux quatre jeunes pour installer à Dwale le réseau électrique, les réverbères et les panneaux solaires qui serviront à les alimenter. Pour les locaux, c'est une petite révolution puisque le village était jusqu'alors plongé dans le noir le plus total à la nuit tombée. Proche de l'équateur, la durée des journées varie très peu. Le soleil n'éclaire que de 6h à 18h, tout au long de l'année.

"Le propriétaire de la boutique sous laquelle on a installé un lampadaire était enchanté d'avoir de la lumière", raconte Camille van Eyll, étudiante bioingénieure qui a participé à leur mise en place. "On a placé les lampes dans les endroits sociaux du village, ça devrait vraiment permettre de recréer du lien social." Ravis de leur expérience au Congo, les quatre étudiants envisagent de mener à bien d'autres projets similaires. Aider ceux qui en ont besoin, ça n'a pas de prix.

Florentin Franche