TVCOM

La Salmigondis réaffectée à un usage académique: 2000 étudiants disent non

 02 decembre 2019 15:19  |   Ottignies-Louvain-la-Neuve

Le 15 décembre prochain, l'UCLouvain réaffectera la Salmigondis, salle qui accueille actuellement une centaine d'activités culturelles par an, à un strict usage académique.

Au coeur de Louvain-la-Neuve, la Place des Sciences abrite une salle gérée par l'AGL : la Salmigondis. Spectacles théâtraux, concerts, revues de faculté et cabarets s'y organisent chaque année. Un lieu culturel affectionné par les étudiants qui y trouvent un espace bon marché pour les événements organisés par les différentes organisations estudiantines.

C'est d'ailleurs l'unique salle gérée PAR les étudiants POUR les étudiants à Louvain-la-Neuve. Un privilège qui s'apprête à disparaître puisque l'UCLouvain souhaite reprendre la main sur cette salle et couper l'hébergement des activités culturelles qui s'y tenaient jusqu'alors. La situation n'est pas inédite puisque les autorités académiques avaient déjà exprimé leur souhait de fermer cette salle deux ans plus tôt. La mobilisation étudiante avait alors permis à l'AGL d'en garder les rennes pour 18 mois supplémentaires.

Bientôt la fin de certaines activités culturelles?

La fermeture menace à nouveau la Salmi', comme l'appellent affectueusement les étudiants parmi lesquels une pétition a déjà récolté plus de 2000 signatures. Autant de "non" à la fermeture des lieux, synonymes de transfert des activités culturelles vers d'autres établissements de la cité estudiantine. Les autres options sont assez restreintes, car inadaptées ou trop coûteuses à l'instar de l'Aula Magna ou du Foyer du lac. L'UCLouvain a d'ores et déjà annoncé un soutien financier à hauteur de 75% de la différence de prix entre la location de la Salmigondis et l'alternative choisie, mais seulement pour un an. L'AGL estime que cette solution n'est pas pérenne pour les collectifs étudiants qui craignent de voir certaines activités avortées.

"Une assemblée générale est prévue ce mardi 3 décembre à 12h45 afin que les étudiant.e.s puissent s’organiser et se faire entendre", indique l'AGL.

Florentin Franche






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte