TVCOM

Jour 9 : 280 PV dressés pour non-respect des mesures de confinement

 26 mars 2020 16:44  |   Brabant wallon - Waterloo - Wavre


280 PV dressés sur tout le territoire du Brabant wallon depuis le début du confinement jusqu'à ce jeudi. C'est finalement très peu mais c'est aussi un chiffre à tempérer puisqu'il ne tient pas compte des sanctions administratives propres aux règlements des différentes communes.

Que peut-on en tirer comme conclusions ? C'est vers les premiers intéressés qu'il faut se diriger pour déterminer si oui ou non les mesures de confinement sont correctement appliquées et respectées.

La jeune population pas toujours à l'écoute mais un respect général des mesures

Du côté de la ZP de Waterloo, qui nous dressait un bilan plutôt positif la semaine dernière, on comptabilise une septantaine de procès verbaux, l'un des chiffres les plus élevés de la province. Toutefois, le chef de zone rassure : "c'est globalement bien respecté". À Waterloo, on applique pas la tolérance zéro mais "un contrôle actif et pointilleux", insiste Michel Vandewalle. Comprenez que les agents ne verbalisont que si les raisons de votre présence à l'extérieur ne tiennent pas la route. Et en parlant de route, absolument tous les véhicules sont contrôlés à la tombée de la nuit, nul ne peut circuler sans raison valable.

Et les raisons de ces différents PV? Majoritairement des rassemblements en pleine rue, bien souvent des jeunes "mais pas que", ajoute tout de même Michel Vandewalle.

Focus sur la zone de police voisine : Wavre, où on comptabilise une petite dizaine de PV depuis le début du confinement. Un nombre bien plus faible mais un même ressenti : les gens sont respectueux. Ici, le chef de zone estime qu'on a bien compris les mesures si ce n'est quelques écueils. Une fois encore, des rassemblements à l'extérieur ou des fêtes improvisées dans un appartement ou une maison.

Un sans faute de l'horeca

Quoi qu'on dise des citoyens, les chefs des zones de police de Wavre et Waterloo s'accordent tout deux sur ce point : l'horeca est irréprochable. Quelques réprimandes les premières heures du confinement ont suffi, aujourd'hui, plus aucun n'ouvre ses portes. Même constat chez les commerces, à l'exception de quelques débats autour de tenanciers de commerces prétendûments "alimentaires", la police indique que les mesures sont tenues avec le plus grand respect.

Pourvu que ça dure, pourvu que les derniers réfractaires comprennent que le succès de ces mesures réside dans leur respect le plus complet, puisqu'on ne le dira jamais assez mais c'est ce qui permettra d'écourter cette pénible période que nous traversons tous.








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte