TVCOM

Cafés et restaurants fermés durant un mois!

 16 octobre 2020 17:19  


Le secteur de l'horeca est durement touché par les nouvelles mesures prises par le comité de concertation. Pour lutter contre la crise sanitaire, les responsables politiques ont décidé la fermeture des cafés et restaurants pour une durée d'un mois. Une évaluation de la situation sera faite dans quinze jours. La mesure entre en application lundi. Une compensation financière est prévue pour le secteur.

Hôpitaux sous pression

Un couvre-feu est également décidé les nuits à partir de dimanche minuit jusque 5 heures du matin. Des décisions radicales prises car le virus "est aujourd'hui très proche a expliqué le premier ministre Alexander De Croo. Nous sommes nombreux à connaître des personnes touchées et très malades. C'est la grande différence par rapport au mois de mars. Le nombre de cas confirmés augmente de manière significative. Les médecins et les hôpitaux sont sous pression. Le virus n'a qu'un seul but: contaminer un maximum de gens et tuer."

Le premier ministre a encore expliqué que la propagation s'accélère. "Les chiffres doublent de semaine en semaine. Aujourd'hui, près de 2000 personnes sont hospitalisées. Hier, 35 personnes sont décédées. Les chiffres sont supérieurs à ceux de mars et avril. Je pense que dans les jours à venir, les chiffres vont continuer à augmenter. Les nouvelles seront mauvaises."

Voilà pour quoi de nouvelles mesures sont prises. Alexander De Croo est conscient que ces mesures impactent nos vies. Malgré les efforts, les chiffrent haussent de manière exponentielles. 350 personnes sont en soins intensifs dans les hôpitaux belges.

"Aujourd'hui, notre seule mission est de faire baisser les chiffres." Les contacts rapprochés sont réduits à un. Le télétravail devient la norme. Si ce n'est pas possible, il faut tout faire pour que les personnes puissent travailler en toute sécurité. Une interdiction de vente d'alcool sera d'application à partir de 20h.  

"Je me rends compte que ces règles seront difficiles et que certains les trouveront injustes. Mis le coronavirus aussi est injuste et touche plus les gens vulnérables. Mais sans santé pas de vie, pas de bonheur. Nous faisons aujourd'hui un pas en arrière pour demain faire ensemble un pas en avant.", a conclu Alexander De Croo.

Le gouvernement fédéral et les entités fédérées seront aux côtés des secteurs les plus touchés avec une série de mesures dont le doublement du droit passerelles. Le premier ministre a terminé par une note d'espoir en affirmant qu'en montrant de la solidarité, on arrivera à surmonter la crise comme au printemps dernier.

 

 










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte