TVCOM

Une personne sur deux a renoncé à des soins pendant la crise

 05 juin 2020 11:36  |   Belgique


Le coronavirus a-t-il eu un impact sur la santé de l'ensemble de la population belge? D'après une étude menée par l'UCLouvain, un Belge sur deux à renoncer à des soins prévus avant le début de la crise sanitaire. 40% de la population a même renoncé à soigner un problème de santé survenu au cours de la crise.

Parmi les près de 2.000 répondants à l'enquête, les soins les plus couramment abandonnés étaient les soins dentaires (38,7%), les soins paramédicaux (kinésithérapie, logopédie, pédicure, etc.) et la médecine générale (19%). Neuf personnes sur dix n'ont pas pu prendre part à un examen médical - prise de sang, test de dépistage, imagerie médicale - prévu avant la crise. Les principales raisons invoquées de ces abandons? L'annulation des rendez-vous, la fermeture des cabinets mais aussi la peur de la contagion (une personne sur dix).

Des conséquences sur la santé globale des Belges

Ce délaissement des soins au cours de la crise pourrait bien avoir des conséquences sur la santé globale de la population. D'après l'enquête, 16% des répondants pensent qu'avoir renoncé à des soins au cours de cette période a détérioré leur état de santé. Chez les malades chroniques, c'est près d'une personne sur quatre qui se s'estime en moins bonne santé.

Avec le déconfinement, la sérénité n'est pas pour autant rétablie. 35% des répondants se disent prêt à consulter un médecin en cas de souci de santé, 49% ne le feraient que s'ils estiment le problème sévère, 10% se contenteraient d'une consultation téléphonique et, enfin, les 6% restants ne consulteraient pas du tout.

L'étude UCLouvain en conclut "qu’il y a une crainte de la population à être contaminé en allant se faire soigner et que le renoncement à des consultations médicales et paramédicales dans le futur risque de perdurer".

Florentin Franche










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte