TVCOM

Un œil sur ma région #6 - Jean-Pierre Thys, Plancenoit ma belle

 16 août 2022 10:30  |   Lasne


Qu'ils soient amateurs ou professionnels, ces photographes se passionnent pour les paysages du Brabant wallon. C'est à travers leur regard et leur viseur qu'ils s'expriment, à travers leurs clichés qu'ils font rayonner la beauté de notre province. Durant tout cet été, je vous propose d'aller à leur rencontre pour comprendre ce qui les inspire dans nos campagnes, dans nos villes, nos monuments, notre patrimoine, notre nature.

C'est à deux pas de l'église de Plancenoit, sur la place située à son pied, que je fais la rencontre de Jean-Pierre Thys. Il ne m'aura pas fallu plus de quelques secondes pour sonder le bonhomme : une joie de vivre évidente, le cœur sur la main et un dynamisme à toute épreuve. Tout cela déduit de sa phrase d'accroche : "Je suis le Dark Vador local", ponctuée d'un rire, référence à sa voix rauque héritée d'une opération au larynx. Ce qui m'avait attiré dans le travail du Lasnois, c'est non pas cette énergie, mais la prolifération de photos publiées sur les réseaux sociaux, avec un sujet commun : Lasne.

Chaque jour qui se lève jette un voile nouveau sur le monde

Pas un jour ne passe sans que cet habitant de Plancenoit ne publie une photo de sa commune, elle qui lui est si chère, celle dans la quelle il a acquis sa petite maison familiale et écoulé bien des décennies. Jean-Pierre Thys est un amoureux de sa région et ça se retranscrit dans sa photo. Une véritable quête sans fin pour capturer et immortaliser la beauté des campagnes, de la faune et de la flore locale ; que ce soient les champs situés le long des chemins de randonnée, le Bois de Couture Saint-Germain ou le cœur de son village. Ce ne sont certainement pas les 76 ans du monsieur qui l'empêchent de franchir les frontières de sa commune. Non. De l'énergie, Jean-Pierre Thys en a à revendre et il la canalise à travers sa photo.

C'est aux aurores que le Lasnois part sillonner les campagnes avec son matériel photo, espérant capturer quelque chevreuil planté dans les hautes herbes ou une lumière orange carresser le flanc des collines.

Comme tout bon photographe, Jean-Pierre Thys commence la photo pour son propre plaisir, mais les retours qu'il obtient depuis quelques années en partageant sa passion lui donnent une nouvelle motivation : devenir un véritable ambassadeur de Lasne. "Je fais des photos pour moi, mais surtout pour les autres", concède-t-il.

L'inarrêtable

Quand je demande au photographe amateur s'il pense s'arrêter un jour, il me répond que non. L'âge ne semble pas avoir d'emprise sur lui. Quand le poids de son matériel s'est avéré trop lourd, qu'à cela ne tienne, Jean-Pierre Thys s'est orienté vers du matériel plus "léger". Comprenez-là qu'il balade plus d'un kilo et demi autour du cou. Autant vous dire que la compromis reste modéré. Bien chanceux sont les Lasnois qui peuvent profiter d'une carte postale de leur commune chaque jour, pour encore bien des années.

Pour voir son interview : 

 

Florentin Franche








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte