TVCOM

Un œil sur ma région #5 - Cédric Antoine, un regard nouveau

 05 août 2022 08:33  |   Chastre - Incourt


Qu'ils soient amateurs ou professionnels, ces photographes se passionnent pour les paysages du Brabant wallon. C'est à travers leur regard et leur viseur qu'ils s'expriment, à travers leurs clichés qu'ils font rayonner la beauté de notre province. Durant tout cet été, je vous propose d'aller à leur rencontre pour comprendre ce qui les inspire dans nos campagnes, dans nos villes, nos monuments, notre patrimoine, notre nature.

Découvrir le regard que porte un nouvel habitant du Brabant wallon peut s'avérer intéressant. C'est le cas de Cédric Antoine, résidant depuis quelques mois seulement dans la Jeune province. Pratiquant la photo depuis environ 4 ans, à l'occasion de ses multiples voyages, il se met assez naturellement en quête de lieux à photographier autour de son nouveau foyer, et c'est ainsi que naissent de splendides clichés du Brabant wallon.

Flat landscape of Walhain, Belgium

Chapelle Notre Dame au Rond-Chêne (Beauvechain)

C'est au pied du Moulin d'Opprebais que je fais la rencontre de Cédric, il m'évoque son attrait pour les moulins à vent, dont il apprécie beaucoup le charme qui s'en dégage, leur côté majestueux bien souvent sublimé par un cadre démuni. Un sujet qu'il est amené à photographier à plusieurs reprises lors de ses excursions photographiques, avec un certain don pour les mettre en valeur.

Moulin Defrenne [on Explore]

Kinderdijk molens [on Explore]

Être ambassadeur de sa région

Tout photographe amateur qu'il est, Cédric Antoine n'hésite pas à partager son travail par tous les canaux possible. Une manière de montrer la beauté de notre patrimoine à ceux qui ne le connaissent ou de continuer à émerveiller ceux qui l'apprécient.

Chapelle du Try-au-Chêne (début de l'heure bleue)

Classic postal shot of Dinant during the blue hour

Connaître son sujet

Où qu'il se rende, Cédric Antoine ne s'arrête pas à la simple capture d'un cliché, le photographe aime prendre le temps d'en comprendre l'histoire. Même s'il ne s'affirme pas féru d'histoire, le néo-Brabançon profite d'un moment d'attente, comme lorsque les conditions ne sont pas idéales, pour se renseigner sur le sujet qu'il est occupé à photographier. Un réflexe simple en apparence mais qui le démarque des touristes et influenceurs qui se contentent de photographier les lieux sans même prendre le temps de s'y attarder.

Santa Maddalena at sunset [on Explore]

Une chose est sûre, les clichés de Cédric Antoine invitent au voyage, qu'il s'agisse de paysages du bout du monde ou de tableaux capturés à deux pas de chez nous.

Pour voir son interview :

Florentin Franche








Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte