TVCOM

Projet éolien à Rebecq : une forte opposition se dessine

 03 mars 2021 17:02  |   Rebecq


Ce lundi, l'ouverture de l'enquête publique relative au projet éolien de Rebecq est passée quelque peu inaperçue du grand public. Depuis ce 1er mars et jusqu'au 31, les citoyens peuvent consulter le dossier de 1.200 pages qui détaille le projet d'implantation de deux éoliennes de 150 mètres de haut à proximité de la A8 par Engie, un projet revu à la baisse puisqu'il visait initiallement à installer trois éoliennes de 180 mètres.

La tension est assez vive autour du sujet, notamment du côté de la Plateforme Citoyenne Eoliennes Rebecq, fermement opposée au projet, sous quelle forme que ce soit. "Notre seul objectif, c'est que ce projet ne voit jamais le jour à Rebecq", déclare Caroline De Vos, représentante du groupement citoyen.

La plateforme émet quelques inquiétudes, quant à l'impact que pourraient avoir les éoliennes sur le hibou grand-duc notamment, une espèce attirée par les carrières de Quenast voisines du site éolien. L'étude d'incidence demandée par Engie n'en ferait pas mention, elle serait incomplète aux yeux de la plateforme qui pointe également la présence d'habitations dans un rayon de 600 mètres autour des éoliennes et la non-conformité du projet en matière d'implantation et de taille des parcs éoliens.

La majorité rebecquoise officiellement contre

Mais l'opposition à ce projet n'émane pas que des citoyens. La majorité a prononcé un avis défavorable. Le groupe Union s'est publiquement exprimé contre le projet, "notamment en raison de la hauteur des machines et en raison de leur implantation proche des habitations".

Du côté de chez Ecolo, on reste plus nuancé. Le conseiller Léon Jadin n'affirme pas encore de position claire sur le projet ici présent. "Ecolo Rebecq reste favorable à l'éolien. Nous émettons des réserves sur le caractère industriel du projet d'Engie. Ce qu'on demande, c'est plus d'implication citoyenne, au travers d'une coopérative".

Situé à proximité immédiate des futures éoliennes, le Verger du Paradis, d'abord favorable au projet, a finalement exprimé son opposition. Les exploitants du verger craignent désormais l'impact des éoliennes sur leur santé. Ils pointent également une étude qui démontre "l'énorme impact des éoliennes sur les insectes volants", des piliers de la culture fruitière.

Quoi qu'il en soit, le dernier mot reviendra aux fonctionnaires régionaux, chargés d'évaluer avec neutralité le projet dans tous ses aspects.

Florentin Franche










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte