TVCOM

Glissement de terrain chez Sagrex à Rebecq : une partie du Chemin Bourleau rayée de la carte

 15 octobre 2021 15:30  |   Rebecq


Les Rebecquois ont constaté avec stupeur que des mètres cubes de terre issus des terrils de découverture des carrières de Quenast ont recouvert le Chemin Marais Bourleau sur plusieurs centaines de mètres durant la nuit de mercredi à jeudi. Des arbres ont même été déracinés et jonchent à présent le champ voisin suite à ce glissement de terrain.

Chemin de promenade bien connu des Rebecquois, le Chemin Marais Bourleau avait déjà été le théâtre d'un pareil phénomène il y a quelques années "sans que jamais la voirie communale ne soit remise en état", précise un groupe de riverains qui souhaite tirer la sonnette d'alarme sur les risques que présentent les terres accumulées par Sagrex sur ces terrils. D'autant qu'une route bordant ces monticules est une des quatre possibilités envisagées pour remplacer la Drève Léon Jacques, selon un document produit par Sagrex. Rappelons que celle-ci disparaîtra avec l'élargissement futur de la carrière, elle devra donc être remplacée pour maintenir une liaison entre la chaussée de Bruxelles et la E429.

Un effondrement probablement dû aux intempéries

Contacté par nos soins, Sagrex indique avoir pris connaissance du glissement de terrain. Un expert a été mandaté pour tenter de déterminer les causes de l'incident. D'après les premières conclusions, il semblerait que celui-ci soit dû aux fortes pluies qui ont touché le pays ces derniers mois, fragilisant les couches inférieures du sol.

De quoi soulever quelques questions sur la sécurité de ce secteur. Fort heureusement, aucun promeneur n'était présent sur les lieux au moment où l'effondrement s'est produit, mais les riverains s'inquiètent d'un danger qui s'est déjà matérialisé à plusieurs reprises, alors que les terrils de terre devraient encore s'élever un peu plus haut dans les années à venir.

Florentin Franche










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte