TVCOM

17 des 45 résidents de la Résidence Joie et Santé infectés à Grez-Doiceau

 13 janvier 2021 11:00  |   Grez-Doiceau


Ce mardi, la résidence Joie et Santé de Grez-Doiceau totalisait un total de 17 résidents positifs au coronavirus, 28 sont négatifs. Cinq d'entre eux sont actuellement hospitalisés, ils présentent tous des problèmes respiratoires. Le personnel de cette structure familiale a lui été un peu plus épargné : 5 de ses 23 membres sont positifs, le directeur a également été placé en quarantaine.

La présence du virus a été détectée la semaine passée, après qu'un résident ait été hospitalisé alors qu'il présentait les symptômes d'une grippe. Celui-ci s'est avéré positif au Covid-19, l'ensemble des résidents et du personnel ont été testés durant le week-end. Les premiers résultats sont tombés dans la nuit de vendredi à samedi, très rapidement, les premiers résidents positifs ont été isolés en chambre.

Ce mardi matin, la Protection Civile était présente sur place pour procéder à la désinfection des lieux ainsi qu'au cohortage. l'ensemble des résidents positifs sont isolés dans une aile dédiée du bâtiment. Quant aux résidents négatifs, ils sont également isolés en chambre, le temps d'effectuer un second test. Celui-ci devrait avoir lieu le 18 janvier. "On a rien eu depuis le début de l'épidémie. Après des fêtes réussies, les résidents et les familles comprennent et acceptent très bien cet isolement nécessaire", indique Benoît Poffé, directeur de la résidence isolé à son domicile.

Qui de la vaccination?

La vaccination était initiallement prévue pour le 22 janvier à la résidence. La nouvelle est tombée ce mercredi après-midi : elle sera post-posée. C'est la déception du côté du directeur, Benoît Poffé, qui misait beaucoup sur cette vaccination pour avancer et enfin sortir de la crise, d'autant que personnel et seniors ont fait preuve d'une importante motivation : "On a 100% des résidents qui sont d'accord pour être vaccinés, entre 65 et 70% du personne. La volonté y est, on avait commencé les formations pour la vaccination, on était prêts à la faire".

La vaccination des personnes testées négatives pourrait néanmoins être opérée le 8 février, date à laquel la seconde dose aurait initiallement dû être administrée. "Ce n'est que partie remise", commente encore Benoît Poffé. C'est avec beaucoup d'émotion que le directeur nous confie son sentiment face à cette situation : "J'aurais été heureux de sortir de cette période, de cette vaccination, en disant qu'on a rien eu mais ce n'est pas le cas. Je suis à la fois triste pour ma maison mais aussi pour toutes les maisons de repos qui ont été touché et dont le personnel s'est battu".

Florentin Franche










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte