TVCOM

La Maison du Tourisme unique du Brabant wallon est née

 19 avril 2018 15:24  |   Orp-Jauche - Nivelles - Ittre - Genappe - Brabant wallon - Ottignies-Louvain-la-Neuve - Villers-la-Ville - Wavre

Le Ministre René Collin avait été clair : il fallait réduire le nombre de Maisons du Tourisme en Brabant wallon. La création de trois structures (ouest, centre et est) ayant échoué, la solution voulue par la Province du Brabant wallon et finalement retenue est une fusion complète des cinq Maisons du Tourisme existantes (dans un premier temps, la Maison du Tourisme de Hesbaye brabançonne continuera sa mission, avant d'être englobée en 2019). Le résultat de l'opération, c'est la naissance de la Maison du Tourisme du Brabant wallon, dont la création a été avalisée ce mercredi soir lors d'une assemblée générale.

A l'unanimité

Lors de cette réunion, l'ensemble des acteurs concernés (communes, syndicats d'initiative, offices du tourisme, opérateurs touristiques et membres de droits (CGT, WBT, Fédération du Tourisme du Brabant wallon et Province du Brabant wallon)) était appelé à se prononcer sur la fusion. Celle-ci a été approuvée à l'unanimité. On se souvient pourtant que le bourgmestre d'Orp-Jauche, Hugues Ghenne, avait marqué son opposition, il y a quelques mois.

Travailler rapidement à la reconnaissance de l'ASBL

Au cours de cette assemblée générale, différents rôles ont été attribués. L'ASBL sera présidée par Stéphanie Bury, échevine du tourisme de Genappe. L'échevin ittrois Christian Fayt la secondera dans sa tâche en tant que vice-président, alors que Julie Charles, échevine de Villers-la-Ville, sera trésorière. Le conseil d'administration, fort de 15 personnes (10 représentants communaux, 4 représentants du secteur touristique et 1 représentant des Offices du Tourisme ou des Syndicats d'Initiative) devra, dans un premier temps, entamer une procédure de reconnaissance de l'ASBL et rédiger le Contrat Programme. Pour ce faire, la Province et la Fédération du Tourisme du Brabant wallon apporteront leur soutien. "Avec une Maison du Tourisme qui couvre presque la totalité du Brabant wallon et dans un esprit de rationalisation et d'économie, le Brabant wallon travaillera, à l'instar de ce qu'il fait déjà pour la zone de secours, à la réalisation des missions que lui confiera la nouvelle Maison du Tourisme", précise Mathieu Michel, le président du Collège provincial. Le travail pour la reconnaissance du nouvel organe a déjà débuté, avant même l'assemblée générale, afin de ne pas perdre de subventions.

Ce dossier devrait faire l'objet d'un prochain conseil 27+1 afin "d'enrichir le travail actuel, non seulement de l'expérience des administrateurs de la Maison du Tourisme du Brabant wallon, mais également de l'ensemble des communes concernées", conclut Mathieu Michel.

François Namur






Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte