TVCOM

Reprise des travaux des arcades de l'Abbaye de Villers : circulation adaptée sur la N275

 24 juillet 2020 13:21  |   Villers-la-Ville


Le chantier de rénovation des arcades de l'Abbaye de Villers reprendra le vendredi 31 juillet. En raison de leur situation, la N275 sera fermée à la circulation à plusieurs reprises.

Circulation adaptée pendant le chantier

Le chantier débutera dès le 31 juillet pour se poursuivre jusqu'au premier trimestre 2021. Durant cette période, la circulation sur la N275 sera adaptée. Les feux de signalisation réguleront le passage la majeure partie du temps mais la circulation devra être interrompue au cours des jours suivants :

  • Fermeture de 9h à 15h: le 31 juillet, du 17 au 18 août et du 2 au 15 septembre
  • Fermeture de 7h à 16h: les 4 et 5 août, 10 et 11 août et du 30 août au 1er

Des panneaux indiquant les itinéraires alternatifs (via les N93, N5 et N25) seront placés sur le territoire de Villers-la-Ville afin d'orienter au mieux les usagers de la route pendant les travaux. La situation du chantier sera régulièrment mise à jour sur la page suivante : www.villers-la-ville.be/arcade.

Des arcades remises à neuf, plus solides

Percutées par un camion en 2013, puis à nouveau en 2018, les arcades de l'ancienne pharmacie de l'Abbaye ont été grandement endommagées au cours de ces dernières années. Rendu instable par le dernier accident en date, le monument classé au patrimoine exceptionnel de Wallonie a été partiellement démonté pour des raison de sécurité.

La décision est prise en 2019 de les reconstruire afin de leur rendre leur aspect du XVIIIe siècle. "La partie basse, composée de deux arcades comptant chacune trois arcs, sera réalisée en pierre bleue. Les pierres d'origine qui ont pu être récupérées lors de l'effondrement partiel pourront être réutilisées. Les autres seront refaites à l'identique", indique la Région wallonne dans un communiqué. En revanche, un voile de béton sera sera placé sur la face intérieure du mur afin de rendre l'édifice plus résistant, notamment face à d'éventuels accidents automobiles.

Ce chantier avait déjà été entamé une première fois le 17 février de cette année mais s'est interrompu avec le confinement un mois plus tard. "Les travaux n'ont pas encore réellement pu commencer", indique Sandrine Mathot, porte-parole de l'Agence Wallonne du Patrimoine. Le chantier ne débutera donc réellement qu'à partir de cette fin de mois de juillet.

Florentin Franche










Les cookies sont nécessaires pour assurer le bon fonctionnement de notre site. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.

J'accepte